Cette année, c’est le créateur turco-anglo-canadien Erdem Moralioglu, à la tête de son label depuis 2005, qui signe la collection la plus remarquée du géant H&M.

Chaque année, le géant de la mode suédois collabore avec une grande pointure de la haute couture. Après Balmain, Kenzo et Alexander Wang, c’est au tour de la marque 100% british Erdem de travailler avec H&M. Robes, blouses élégantes et dentelles délicates vous attendent dans cette collection 100% inédite qui sera disponible dans certaines boutiques dès le 2 novembre. Erdem proposera également une grande sélection de vêtements et accessoires pour hommes, une première.

Erdem est synonyme d’expérimentation, d’artisanat et d’audace. Ces trois axes sont-ils, à vos yeux, les bases de la mode contemporaine?

Ce que j’aime dans la mode, c’est l’intemporalité. Quand, face à un vêtement, vous ne pouvez pas dire s’il a été créé aujourd’hui ou il y a 50 ans. Cette intemporalité englobe les trois mots que vous évoquez. Pour moi, la modernité se raccroche forcément au passé. Un créateur doit puiser des éléments d’hier et les assembler dans un ensemble actuel et cohérent.

Vous êtes diplômé de l’une des meilleures écoles de mode, vous croulez sous les récompenses et votre label est vendu dans des boutiques prestigieuses. Qu’attendez-vous de cette collaboration?

Partager mon travail avec un maximum de gens aux quatre coins du monde est très excitant. Mes collections sont inspirées par une histoire, un fil rouge qui donne du sens à chaque vêtement. Pour H&M, je me suis davantage lâché.

Une publication partagée par H&M (@hm) le

Vous avez travaillé aux côtés de femmes influentes, dont Vivienne Westwood et Diane von Furstenberg. Pensez-vous qu’elles vous ont transmis une part de féminisme?

Lorsque je dessine pour les femmes, j’essaye de trouver le juste équilibre entre force et fragilité. Pour cette capsule H&M, j’ai notamment créé une robe en crêpe et dentelle guipure. Pour lui donner plus de force, je l’ai coupée en bais et mixée à des boots de biker décorées de fleurs et à un manteau oversize. Mais on peut aussi la porter avec une veste en mouton retourné empruntée à la collection masculine.

Racontez-nous un petit secret à propos de cette capsule.

J’ai créé les collections masculines et féminines en même temps. Cette approche m’a permis de jeter un regard neuf sur la manière d’habiller les femmes. Lors des essayages, j’ai demandé à notre mannequin d’enfiler une veste de costume masculine à simple boutonnage. Quand j’ai vu à quel point le résultat était beau et cohérent, j’ai décidé de créer sa réplique exacte pour la collection féminine. J’ai simplement revu la coupe et créé un double boutonnage. Je l’ai associée à un pantalon large et taille haute. Cette pièce peut être portée de multiples manières, tant formelles que nonchalantes.

La collection vous tente? Voici nos 10 pièces favorites! Let’s shop!

Poursuivre votre lecture: