Pour visiter la belle ville de Copenhague, rien ne vaut le vélo! Nos parcours parfaits pour découvrir toutes les merveilles de la capitale danoise.

Inutile de créer un Oscar distinguant la ville la plus bike-friendly au monde. Copenhague le remporterait chaque année. La place réservée au vélo dans la ville de la Petite sirène doit beaucoup à l’architecte danois et conseiller en urbanisme Jan Gehl. Ne pas louer un vélo ici serait comme commettre un crime de lèse-petite reine.

3 parcours pour découvrir les perles de Copenhague à vélo - Gael.be

Vous envisagez de partir à Copenhague? Passez 3 jours dans la charmante capitale pour seulement 259 euros grâce à GAEL et Tui! Infos ici.

Sur la route des joyaux

Selon le célèbre cityguide Wallpaper, Copenhague est un havre de belle architecture. Nous le réalisons vraiment au moment de choisir les plus beaux édifices qui jalonneront notre parcours. Nous n’aurons pas trop d’une journée pour en faire le tour. Nous vous conseillons de raccourcir le parcours en prenant le train avec votre vélo. Votre premier arrêt  : la station-service Skovshoved, conçue par Arne Jacobsen, à Charlottenlund, à dix kilomètres de la ville. Le célèbre architecte danois – un véritable héros national aux yeux de locaux – a créé ce petit bijou le long de la route littorale Øresund en 1937 pour Texaco. La station-service, entièrement couverte de carreaux blancs en céramique, est surmontée d’un auvent rond, tel un joli champignon, pour protéger les clients de la pluie et du soleil.

Le musée Ordrupgaard (à quelques coups de pédale depuis la station-service) ne rouvrira que dans le courant de l’année 2020, mais il nous fallait le mentionner parce que tout amateur de culture et d’architecture lui réserve une place de choix dans son panthéon personnel. À l’origine résidence d’été, ce musée expose depuis 1953 des œuvres d’artistes danois, comme Hammershøi et Marstrand, mais aussi de nombreux grands peintres français (Monet et Gauguin, entre autres).

Poursuivez votre route vers le sud jusqu’à la majestueuse église de Grundtvig. La façade, constituée de plus de six millions de briques, mêle formes gothiques et modernes. Allez admirer l’intérieur minimaliste, parfaitement symétrique. Foncez ensuite à l’Opera House. La pierre calcaire et le verre dominent les façades. Pour le foyer, le marbre sicilien donne le la. On y retrouve la patte de nombreux créateurs danois : ainsi, les sculptures lumineuses sont l’œuvre de l’Islando-danois Olafur Eliasson.

Votre tour cycliste se termine à Kastrup, une banlieue de Copenhague. Kastrup Søbad (Amager Strandvej 301) est un magnifique édifice en bois au bord de l’eau d’où on peut piquer une tête dans la mer si la météo le permet. Après un court arrêt, continuez la route jusqu’à la futuriste Den Blå Planet (planète bleue), le plus grand aquarium d’Europe.

Tournée des adresses branchées

Un tour réservé aux randonneurs cyclistes qui souhaitent découvrir en une seule journée les hauts lieux de Copenhague. Il n’en manque aucun, à nos yeux, pour se faire une bonne image des vibrations uniques de la ville, à travers ses boutiques, ses restos et ses perles culturelles. Si vous ne comptez faire qu’un arrêt shopping, choisissez le préféré du public, GANNI. La marque danoise fait un malheur. Et pour cause : on y trouve les plus belles robes aux motifs audacieux et les plus coupes les plus flatteuses. L’enseigne phare du design danois est la boutique à showroom de Frama, logée dans l’ancienne St. Paul’s Pharmacy. Une expérience de shopping unique, entourée des authentiques petites armoires de pharmacie de jadis.

Poursuivez votre balade à vélo jusque dans la vieille ville. Pour y admirer pendant quelques instants l’imposant Opera House de l’architecte danois Henning Larsen. Et si vous tenez vraiment à voir la Petite sirène de Hans Christian Andersen sur son rocher, c’est le moment de passer devant à vélo. Profitez-en pour contempler la vue « carte postale » de Nyhavn avant de rouler jusqu’à la Rundetaarn pour vous offrir un superbe panorama de la ville. Au centre-ville, les fans du maître du modernisme organique, l’architecte danois Arne Jacobsen, peuvent admirer un de ses joyaux, la Danmarks Nationalbank, tout en minimalisme. Vous voulez y entrer ? Elle est ouverte au public tous les jours de la semaine jusqu’à 16 h.

Promenade green

Le centre de Copenhague regorge de parcs. Par beau temps, pédaler de l’un à l’autre est un pur bonheur. Pointez votre guidon vers Assistens Kirkegård, un vieux cimetière où est enterré notamment l’écrivain Hans Christian Andersen. D’autres Danois illustres y reposent, comme le savant Niels Bohr et l’ingénieur Jacob Milling. Remontez en selle pour passer sur le pont Dronning Louise et rejoindre Ørstedsparken. Un écrin de verdure, serti de grands arbres, d’un lac et de sculptures. Direction ensuite vers le centre-ville qui abrite aussi l’impressionnant Jardin botanique. Déposez votre vélo le temps de faire un tour: pas moins de 13 000 espèces de plantes s’y épanouissent sur dix hectares.

Après le Botanisk Have, quelques coups de pédale suffisent pour aller au Rosenborg Slot ou le King’s Garden, un jardin aménagé au début du XVIIe siècle à la demande du roi Christian IV. Encore un petit paradis verdoyant où il fait bon flâner. Nous vous conseillons d’aller jusqu’au Kastellet avant de vous diriger vers la dernière étape verte de votre randonnée cycliste. Le Fælledparken est le plus grand parc de la ville. L’endroit idéal donc pour rouler à vélo à corps perdu.

Infos pratiques

Comme de nombreuses villes, Copenhague propose des vélos urbains typiques (Bycyklen bikes) à louer à différents endroits. Ils sont électriques, sont disponibles à toute heure du jour et de la nuit et sont équipés d’un système GPS pratique. Mais inscription en ligne obligatoire.

Il importe aussi de respecter quelques règles dans cette ville où « l’étiquette » cycliste n’est pas un vain mot. Nous devrions d’ailleurs les suivre plus rigoureusement chez nous. Ainsi, ne roulez jamais du mauvais côté de la rue, levez la main avant de vous arrêter (certaines pistes cyclables à Copenhague sont de vraies autoroutes) et indiquez aussi clairement lorsque vous voulez tourner.

Découvrez plus de bonnes adresses dans notre supplément spécial Copenhague disponible gratuitement à l’achat du GAEL de décembre. 

Le GAEL de décembre et le GOLD spécial Copenhague sont disponibles!

Lisez aussi: