S’attaquer à un dessin animé aussi culte était un projet ambitieux. Top ou flop? La rédac’ vous dit ce qu’elle a pensé du nouveau Mulan.

Des chansons cultes qu’on adore chanter, un Mushu aussi irritant qu’attachant et une intrigue girl power qui place le courage d’une femme avant sa recherche du grand amour: voilà tant de facteurs qui font de Mulan un des dessins animés les plus cultes de Disney. Ces composants magiques ne font malheureusement pas partie du nouveau film live action de la franchise aux grandes oreilles… Alors, le nouveau Mulan, top ou flop? On vous dit ce qu’on en a pensé!

À mater ou à zapper?

Si vous vous attendez à retrouver le dessin animé qui a bercé votre enfance, vous risquez de ne pas apprécier cette nouvelle version de Mulan. Certes, l’intrigue tient la route et les événements déclenchés par des personnages absents dans cette nouvelle histoire comme Mushu ou le sympathique criquet porte-bonheur ont été bien pensés, de telle manière qu’ils se produisent d’une manière assez cohérente et naturelle. Cependant, on ne peut s’empêcher de penser qu’un Mushu n’aurait pas été de trop dans l’intrigue. Puisque le film évoque clairement la magie, en quoi un dragon miniature aurait-il été étonnant? Pire encore, difficile de ne pas regretter davantage l’absence de notre personnage fétiche quand on s’aperçoit que le symbole choisit pour incarner le ‘ch’i’ ( = l’esprit) de la jeune femme est…. un phoenix.

Mulan, la bipolaire

Autre différence majeure qui influence fortement le film: le personnage de Mulan. Ne vous attendez pas à retrouver la même Mulan, dans cette version, elle n’est plus la jeune femme à la fois forte et fragile en quête de son identité : ici, c’est une guerrière qui sait ce qu’elle veut. Elle ne souhaite donc pas passer inaperçu, elle veut plus que tout s’affirmer. Ainsi, oubliez les entraînements intensifs pour arriver à la “hauteur” des guerriers, Mulan est la meilleure de sa section et brille du début à la fin. Si on aime voir notre guerrière prouver aux hommes qu’elle est clairement leur égale (voire leur supérieure), on regrette que son conflit interne entre ses émotions et la force qu’elle souhaite imposer ait complètement disparu. Des scènes essentielles comme sa fugue nous paraissent même très abruptes et dépourvues d’émotions. Mulan est si forte, si déterminée qu’elle perd son empathie qui nous touchait tant. Sans adversité, le personnage en devient même assez froid. 

Pas que du négatif

Bien entendu, on ne peut rester insensible au message du film: le combat de Mulan pour prouver aux hommes qu’elle est leur égal et le fait qu’elle doive se dévoiler pour se surpasser est très appréciable. Les paysages sont à couper le souffle et l’histoire se veut moins niaise et plus proche du mythe. On apprécie également le fait que la romance soit reléguée au dernier plan misant tout sur le combat de notre guerrière. Ses scènes de combat sont d’ailleurs très souvent badass (parfois peut-être un peu trop – certains duels sont si simples qu’ils perdent en intensité… Mention spécial au combat contre le général des Huns dont l’issue nous a rappelé… une scène de football). On a également aimé la présence de Ling, Yao et Shang en tant que soldats, qui n’hésitent pas à apporter une touche d’humour ainsi que la qualité du casting.

Cependant, vous l’aurez compris à la lecture de cet article, on ne peut s’empêcher de finir le film par un “mouais bof”. On a apprécié les changements de scénario en vue de moderniser l’histoire et de mettre le combat de Mulan en avant, mais sa réalisation nous semble précipitée et le personnage principal nous parait finalement très froid. Le film a perdu en émotion et nous parait un peu plat. En résumé, vous ne passerez pas un mauvais moment – si vous acceptez le changement – mais ce remake n’est clairement pas transcendant.

Qu’est ce qu’on regarde ce soir?