Max, Paul et Simon sont potes depuis 35 ans. Max est épisodiquement en couple, Paul marié depuis une éternité et Simon a épousé une femme aussi belle qu’insupportable. Ils se font régulièrement des soirées « entre potes ». Ce soir, c’est soirée cartes chez Max qui n’aime que les « chanteurs morts ». Paul est arrivé mais Simon se fait attendre. Quand il débarque enfin, avec 50 minutes de retard, c’est dans un état épouvantable. Il avoue à ses deux comparses avoir commis l’irréparable…

Alain Leempoel reprend la mise en scène de « Nos femmes », pièce drôlissime écrite par Eric Assous et créée par Richard Berry en 2013 – adaptée au cinéma, deux ans plus tard par le même Richard Berry. La version belge qui squatte les planches du superbe Théâtre des Galeries jusqu’au 8 octobre prochain, est portée par un trio d’acteurs au mieux de leur forme, Bernard Yerlès (Max), Bernard Cogniaux (Paul) et Alain Leempoel (Simon). Les dialogues, ciselés et jubilatoires, réussissent à ne jamais être outranciers malgré le sujet un peu casse-gueule. On rit souvent, on rit beaucoup – nos zygomatiques ne se sont toujours pas vraiment remis du rap exécuté Bernard Yerlès… – et on se surprend à être émus par ce trio de quinquas qui nous donnent une formidable leçon d’amitié. 

« Nos femmes », d’Eric Assous, avec Bernard Yerlès, Alain Leempoel et Bernard Cogniaux. Mise en scène: Alain Leempoel. Au Théâtre des Galeries – 32, Galerie du Roi – 1000 Bruxelles. Infos et réservations: 02/512.04.07

 Culture: