La singularité de la créatrice de la maison Chanel a inspiré un nouveau parfum éponyme. Une question reste toutefois: peut-on mettre l’esprit de Gabrielle en bouteille?

Un nouveau concept de parfum, une collection d’emojis et même… une fusée pour clôturer un défilé: au cas où vous ne l’aurez pas encore compris, la maison Chanel célèbre un anniversaire cette année! Celui de sa fondatrice, son égérie, sa muse quotidienne: Gabrielle Chanel alias Coco. Portrait d’une femme incroyable qui a marqué des générations de jeunes designers.

Singularité et anticonformisme font partie de l’ADN de «Coco» Chanel. Tout comme son parcours de vie. Après une enfance passée dans un orphelinat extrêmement strict, la jeune Gabrielle parvient à s’introduire dans le cercle très mondain de la couture française et internationale. Dans la foulée, elle se met en tête de transformer complètement la manière dont les femmes s’habillent, en les libérant de leur corset et en introduisant le jersey, une matière fluide qui leur permet de bouger en toute liberté. Gabrielle s’approprie également le vestiaire masculin qu’elle décline en version féminine. Confortables et élégants, ses pantalons larges, pulls marins et vestes en tweed sans col font sensation. La mode de Mademoiselle Chanel est libre et rebelle, à son image.

Une carrière à son image

Coco porte les cheveux courts, monte à cheval et n’hésite jamais à s’exprimer. Son cercle d’amis compte des artistes illustres tels que Dalí, José Maria Sert, Stravinsky, Diaghilev et Picasso. Féministe avant l’heure, Coco se fiche pas mal des règles sociétales qui cadenassent le rôle des femmes. Celle qui ne se laissera jamais passer la bague au doigt décline d’ailleurs la demande en mariage du duc de Windsor, l’homme le plus riche d’Europe, sous prétexte qu’il n’est pas le seul duc sur la terre mais qu’elle est, en revanche, la «seule Chanel». Arthur «Boy» Capel, son unique grand amour, ne pourra jamais officialiser leur relation. Il finance toutefois sa première boutique à Deauville, point de départ de l’empire Chanel. À la mort de Capel, Gabrielle noie son chagrin dans le travail, bien décidée à ne laisser personne la détourner de l’objectif qu’elle s’est fixé.

Coco, l’inspiratrice

Si la carrière de Coco a été abondamment relayée dans des livres, documentaires, films et expos, la période de sa vie qui précède ses premiers succès est beaucoup moins connue. Gabrielle Chanel reste toutefois une source inépuisable d’inspiration. Récemment, Karl Lagerfeld lui a rendu un énième hommage par le biais du Gabrielle, un sac pratique muni d’une double chaîne pensé pour la nomade urbaine. Les lignes de bijoux et de prêt-à-porter ainsi que le nouveau parfum de la maison française se font également l’écho de la vie de Gabrielle. Sobrement baptisé Gabrielle, il sort quinze ans tout juste après le lancement de Chance, la dernière grande création de la division parfumerie de Chanel.

GAEL JUILLETEnvie d’en savoir plus sur la grande Gabrielle? Découvrez ce portrait en intégralité dans le GAEL de juillet, disponible en librairie!

Sur le même sujet: