Une balade à vélo mais aussi de la culture contemporaine, les bonnes idées ne manquent pas pour se cultiver dans la Cité ardente !

BALADES INSOLITES

Vous aimez vous balader à vélo ? Testez vite les nouvelles cartes de promenade du réseau vélo points-nœuds de la Province (pointsnoeuds-provincedeliege.be). Un « point-nœud », c’est un croisement de routes identifié par un numéro et une balise. Un ingénieux système qui vous permet de créer votre propre parcours ou de tester des boucles déjà réalisées pour vous. Au menu : une foule d’itinéraires adaptés à tous les niveaux. De quoi (re-)découvrir la région en mode écolo.

ART DANS LA CITÉ

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Triennale Art Public (@artpublic.be) le

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Jusqu’au 31 octobre, le centre de la Cité ardente accueille une sélection d’œuvres toutes plus cool les unes que les autres. Art public, c’est une triennale qui, cette année, investit les rues de Liège. Mention spéciale à Sister, une peinture de Charlotte Beaudry planquée derrière la cathédrale Saint-Paul, ou encore aux céramiques d’Eva Evrard, à découvrir rue Bonne-Fortune.

MAISON DE CULTURE

Situé à quelques minutes en voiture du centre-ville, Bonne maison, un lieu dédié à la culture contemporaine, jouxte l’atelier d’architecture Mano. En créant un parcours où les deux maisons communiquent, les propriétaires ont eu envie de faire découvrir leurs artistes coups de cœur à ceux qui poussent la porte de cet espace sobre et racé.

RÉGAL DES YEUX


On aime évidemment la cantine végétarienne et végane Como en Casa pour les petits plats de Juliette et Laurent. Mais si leurs assiettes nous ravissent, on est aussi fans des œuvres exposées sur les murs : des œuvres d’artistes contemporains promus par la fondation Roger Jacob, une fondation orchestrée par Juliette et sa maman en mémoire de leur père et grand-père, le sculpteur belge d’origine ardennaise Roger Jacobs. Ce mois-ci, le restaurant expose les toiles minimalistes et touchantes de Denis Verkeyn.

UNE FEMME SUR UN MUR

(c)Karl Delandsheere

Depuis quelques semaines, une nouvelle fresque urbaine s’affiche sur un mur de la rue Montagne Sainte-Walburge, à quelques minutes du centre-ville. Signée Océane Cornille, alias Whoups, cette œuvre marine et poétique sous forme de triptyque s’inscrit dans le cadre du projet liégeois Palissart’. Depuis 2002, pas moins d’une septantaine de fresques ornent les murs de la Cité ardente. Pourtant, rares sont celles qui, à l’instar de celle-ci, sont signées par une femme artiste.

  • MONTAGNE SAINTE-WALBURGE, À HAUTEUR DU N 94, 4000 LIÈGE. WWW.WHOUPS.BE.

PLUS DE BONS PLANS À LIÈGE :