Fleur et Julian, deux femmes belges, ont décidé de se redire oui tout au long de l’année 2018. Rencontre avec ces deux militantes romantiques.

24 mariages et un serment

FLEUR, 44 ans

«Julian et moi nous sommes officiellement mariées en 2012. L’année prochaine, nous concrétiserons notre projet artistique “22” en nous redisant oui dans les 24 pays où le mariage homosexuel est légalisé.»

JULIAN, 40 ans

«Quand on a lancé notre projet, seuls 22 pays l’autorisaient. Depuis, il y en a eu deux de plus, mais on garde le nom “22”: ça montre que les choses avancent positivement

FLEUR

«On se mariera chaque fois de la façon la plus réglementaire possible, avec un représentant de l’état civil et une cérémonie officielle. On réalisera un documentaire, une expo photo et un livre.»

JULIAN

«La question centrale de notre démarche, c’est: “Comment cela se justifie-t-
il que le mariage gay ne soit permis que dans 24 pays?” Voilà sept ans que Fleur et moi vivons et travaillons ensemble, et qu’à travers des photos et des montages vidéo, nous posons la question des différences au quotidien entre un couple homo et un couple hétéro.»

« On aura déjà atteint notre but si notre démarche provoque un déclic positif chez certains »

FLEUR

«Pour nous, l’art consiste surtout à poser des questions, par exemple au sujet de notre place dans le monde et sur l’influence de notre nature sur notre identité. On aura déjà atteint notre but si notre démarche provoque un déclic positif chez certains, si des gens se demandent ce que cela leur ferait de ne pas pouvoir épouser la personne qu’ils aiment. On se rend bien compte que la question du mariage gay n’est pas la priorité de tout un chacun. C’est pour cela qu’on a cherché un symbole dans lequel tout le monde peut se projeter: la cérémonie du mariage. On en a tous une image concrète, et en plus c’est une donnée positive. On n’a vraiment pas envie de se plaindre, juste de montrer ce que nous — en tant que minorité — trouvons normal. On ne veut en aucun cas endosser le rôle de victime, mais affirmer qui on est d’une façon invitante.»

JULIAN

«On a bien conscience que tout le monde n’est pas favorable au mariage gay,
même là où il est désormais officiellement reconnu. Souvent, il s’agit juste d’une décision politique. Même dans un État comme les Pays-Bas, il suffit de sortir d’Amsterdam pour constater que la plupart des gens y sont fermement opposés.»

Lifestyle: