Le 6 janvier, on célèbre l’Épiphanie en dégustant une délicieuse galette des rois, homemade ou trouvée chez un bon boulanger-pâtissier. Et on s’intéresse à son histoire!

Tradition et galette « frangipane »

Terminées, les fêtes de fin d’année! Place maintenant à une autre traditionl’Épiphanie et sa traditionnelle galette des rois, célébrée le 6 janvier. L’occasion de déguster une savoureuse galette de pâte feuilletée et de frangipane en famille ou entre amis. Et qui dit galette, dit évidemment fève, à n’oublier sous aucun prétexte!

L’Épiphanie, son origine

L’Épiphanie est, selon la croyance populaire et chrétienne, la célébration de l’enfant Jésus par les rois mages, guidés par une étoile filante jusqu’à Bethléem, afin de lui apporter des cadeaux (l’or, l’encens et la myrrhe). Mais il semblerait à vrai dire que cette fête existait déjà durant l’Antiquité et l’époque romaine. Les Romains, par exemple, fêtaient, début janvier, les « Saturnales » (liées au dieu Saturne) associées au solstice d’hiver. Durant cette célébration, un esclave était désigné « roi » le temps d’une journée.

La fève a elle aussi beaucoup d’importance dans cette fête devenue tradition annuelle. Du simple haricot sec aux figurines en porcelaine, les fèves ont beaucoup évolué au cours des siècles.

L’Épiphanie, une fête plus importante que Noël?

Étonnant mais vrai: dans certains pays très catholiques comme l’Espagne ou l’Italie, l’Épiphanie est une fête extrêmement importante, parfois plus que Noël. Les enfants reçoivent même bien souvent leurs cadeaux le 6 janvier! 

Galette des rois: une recette délicieuse et inratable!

INGRÉDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 75 g de beurre
  • 75 g de sucre en poudre
  • 2 c à café de maïzena
  • 10 cl de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • Une fève
  • Une couronne

PRÉPARATION

  • Pour la crème pâtissière, mélangez les jaunes d’oeufs, 30 g de sucre, la maïzena (pour l’épaississement), le lait et le sucre vanillé. Remuez continuellement tout en chauffant le mélange à feu doux. Retirez du feu avant l’ébullition.
  • Pour la crème frangipane, travaillez le beurre à la spatule et ajoutez-y 45 g de sucre et la poudre d’amandes. Mélangez cette crème à la crème pâtissière.
  • Sur une plaque de cuisson, étalez une feuille de papier sulfurisé et déposez-y une première pâte feuilletée. Étalez-y généreusement la crème en partant du centre. Glissez-y la fève. Déposez ensuite la seconde pâte feuilletée par-dessus. Et joignez bien les bords, afin que la crème ne coule pas.
  • Avec un jaune d’oeuf, badigeonnez à l’aide d’un pinceau le dessus de la pâte feuilletée et avec la pointe d’un couteau, dessinez-y de jolis motifs.
  • Enfournez la galette au four préchauffé à 180º et laissez-la cuire durant 15 minutes avant de baisser ensuite la température à 160º. Poursuivez la cuisson durant 5 à 10 minutes. Dégustez!

Inspiration recette

Où shopper sa galette?

Et pour celle qui n’auraient ni le temps ni l’envie de préparer une galette maison, Bruxelles abonde de bonnes adresses de pâtisseries, parmi lesquelles une jolie découverte: la Maison Kayser, une boulangerie-pâtisserie proposant des spécialités belges telles que des craquelins, cramiques, cougnous… et galettes de grand chef!

À lire aussi: