Vous êtes une globe-trotteuse expérimentée et pourtant, lors de chaque voyage, c’est la même chose: impossible de fermer l’oeil la première nuit. Explications.

Comme des oiseaux

Vous êtes enfin arrivée à destination après un long voyage et impossible de dormir malgré la fatigue? Incompréhensible, non? Pas tant que cela: c’est le syndrome de la première nuit! Selon les experts du sommeil, si vous éprouvez des difficultés à vous endormir, c’est parce que vous êtes dans un tout nouvel environnement. « Nous avons tendance à être sur nos gardes. En fait, nous sommes un peu comme des oiseaux: ils gardent toujours un œil ouvert quand ils dorment et leur cerveau reste actif afin qu’ils puissent identifier les prédateurs« , explique le scientifique Gerard Kerkhof.

« Parce que nous sommes dans un environnement étrange, notre cerveau reste actif, sans que nous nous en apercevions. Par conséquent, les scientifiques qui étudient le sommeil des gens dans un laboratoire ne prennent jamais en compte la première nuit, mais la suivante », poursuit l’expert. « Heureusement, nous dormons généralement beaucoup mieux la deuxième nuit », assure t-il.

La solution

Selon un expert du sommeil américain, si vous souhaitez bien dormir la première nuit, il suffit d’emporter… votre coussin avec vous! S’il n’est pas très pratique à insérer dans la valise, le coussin est imprégné de votre odeur, ce qui va rassurer votre cerveau. Autre option: être patient et attendre la deuxième nuit!

Des vacances reposantes: