On ne choisit pas la personne dont on va tomber amoureuse… Et lorsque cette personne est la moitié de votre meilleure amie, les choses se gâtent rapidement. Témoignage.

Découvrez le témoignage de Hélène, 28 ans, qui a vu son enfance gâchée par l’alcoolisme de son père. 

« Elle avait une confiance aveugle »

Cathy: «Nous nous sommes assises l’une à côté de l’autre à la fête de Noël de l’école. Je ne connaissais personne là-bas et Els aussi était un peu mal à l’aise. Pendant que nos fils jouaient dehors, nous avons commencé à parler. C’était comme si on se connaissait depuis toujours. « On pourrait se revoir prochainement? », demanda-t-elle. J’ai senti que j’avais rencontré une vraie amie. En tant que mère célibataire, ma vie sociale était en pause depuis un moment et je sentais que Els pouvait devenir une amie pour la vie.

Nous avons avons commencé à nous fréquenter de plus en plus souvent. Et puis un jour, elle m’a demandé si j’avais envie d’aller dîner chez elle. J’ai accepté avec plaisir et je me suis rendue chez elle quelques jours plus tard. C’était la première fois que je rencontrais son mari. J’ai tout de suite aimé Dirk. Il était doux et pensif. Après ce dîner, nous avons continué à nous voir de plus en plus souvent à trois. Nous sommes allés à un concert, manger au restaurant, en week-end avec les enfants. Parfois, il arrivait même que Dirk et moi sortions avec les garçons pendant qu’Els travaillait. Elle avait une confiance aveugle.

« À partir de ce moment-là, rien ne serait jamais plus comme avant, nous le savions tous les deux. »

Dirk était un homme spécial. Avec Els, ils formaient un couple parfait. Même si je sentais parfois une tension entre eux. Elle était ambitieuse, alors que lui vivait pour sa famille. « Ça pose des problèmes parfois« , m’a-t-il confié un soir alors que nous buvions un verre ensemble en attendant qu’Els rentre à la maison. Ce soir-là, mon fils dormirait chez eux. Nous avions mis les enfants au lit ensemble. Et ensuite, Els a appelé pour lui dire qu’elle avait encore beaucoup de travail et qu’elle serait à la maison très tard. Nous avons donc passé des heures à bavarder. La bouteille de vin entre nous. Je me sentais si bien avec lui et il a visiblement apprécié ma compagnie également.

Et puis, ce qui devait arriver arriva. Nous faisions la vaisselle ensemble. Il m’a donné une serviette et m’a regardé dans les yeux. Je ne pouvais pas m’en empêcher, je devais l’embrasser. Pendant ces dix secondes intenses, plus rien d’autre que Dirk n’avait d’importance pour moi. Et puis, la réalité nous a subitement rattrapés. Els est rentrée du boulot. Comme si rien ne s’était passé, nous avons bu un verre de vin avec elle. À partir de ce moment-là, rien ne serait jamais plus comme avant, nous le savions tous les deux. Je suis rentrée chez moi en pleurant. »

Vivre notre histoire d’amour malgré la cupabilité

«Quand je suis allée chercher mon fils le lendemain matin, je n’ai pas osé regarder Els dans les yeux. Elle m’a demandé si quelque chose n’allait pas. « Une grippe qui commence » mentis-je. Elle me prépara une tasse de thé avec inquiétude. Dirk n’était pas à la maison. Je savais que la meilleure chose à faire était de m’éloigner de Dirk et de Els. La dernière chose que je voulais, c’était de détruire leur famille. Els était aussi ma meilleure amie. Sauf que je ne me suis pas éloignée, au contraire, on a continué à se voir en secret avec Dirk.  Els n’était au courant de rien. Quelques mois plus tard, Dirk m’a confié que ce n’était plus possible pour lui de mentir. Apparemment, la situation à la maison était intenable. Il a tout avoué à Els.

« Comment peux-tu? N’as-tu pas une once de sentiments, pas de coeur? »

Quelques semaines plus tard, Dirk a emménagé avec moi. Bien sûr, j’étais heureuse, l’amour de ma vie m’avait choisie, mais en même temps, je me sentais mal. Ça a vraiment pris du temps avant que je puisse profiter de notre amour sans culpabiliser. Après des mois seulement, Dirk et moi avons pu à nouveau cultiver notre vie sociale. Un soir, nous sommes sortis avec son meilleur ami et sa compagne. Une soirée horrible. La femme de son meilleur ami s’opposait clairement notre relation. Nous nous sommes retrouvées seules à un moment et elle m’a soufflé: « Comment peux-tu? N’as-tu pas une once de sentiments, pas de coeur?  » Puis elle est partie. Et ça a continué comme ça.

Les amis de Dirk qui connaissaient bien Els ne voulaient pas m’accepter. J’étais la pute qui l’avait séduit. La traître. Ma famille et mes amis m’ont également fait sentir qu’ils n’étaient pas d’accord avec mon choix. « Il y a tellement d’hommes dans le monde », a déclaré ma mère. « Alors pourquoi choisir nécessairement un homme marié? » C’était comme si personne ne comprenait notre amour.

Aujourd’hui, deux ans plus tard, Dirk et moi sommes toujours amoureux. J’ai le sentiment que je dois continuer à défendre notre amour. Pendant ce temps, son ex-femme va aussi mieux. Els a un nouveau compagnon. Je suis contente pour elle, mais la culpabilité n’a pas disparue. Je n’avais pas le choix, je devais suivre mon cœur et vivre mon histoire avec Dirk. « Nous devrons apprendre à vivre avec ça« , m’a-t-il dit la semaine dernière. Il a raison. Mais ça reste très dur.»

D’AUTRES TÉMOIGNAGES À LIRE: