Paralysée: c’est souvent l’état dans lequel on se retrouve lorsque l’on voit une personne s’effondrer en rue ou au bureau. On espère qu’un médecin ou qu’une personne formée débarquera de nulle part pour sauver cet individu et, dans la même occasion, nous rassurer. Et si ce “sauveur”, c’était vous?

3 heures pour sauver une vie

La Croix Rouge propose de nombreuses formations. Moins longue que la formation en premiers secours (qui dure 15 h), la formation “3 minutes pour sauver une vie” donnée par la Croix Rouge permet en trois heures d’acquérir les bons réflexes, les gestes salvateurs pour que le pourcentage de gens capables d’agir de manière adéquate dépasse le seuil actuel des… 10 %. Lors d’un arrêt cardiaque/respiratoire, la manière dont la victime va être prise en charge les trois premières minutes va être déterminante, voire vitale.

En 3 h, la Croix-Rouge apprend à:

  • Établir l’état de conscience: est-ce que le cœur bat, est-ce que la personne respire?
  • Appeler le 112 intelligemment, c’est-à-dire en fournissant toutes les informations nécessaires et qui peuvent sembler secondaires lorsqu’on est en état de stress.
  • Mettre la victime en position latérale de sécurité. Ce qui tue les gens, ce n’est pas la perte de connaissance, c’est l’arrêt respiratoire: d’où le geste de dégager les voies respiratoires.
  • Pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire: le fameux “30 compressions, 2 insufflations et on recommence jusqu’à l’arrivée des secours.” (À pratiquer sur le sol, pas sur un lit, précise Olivier, le formateur: “Le but, quand le cœur s’est arrêté, c’est de l’écraser pour qu’il pompe, on le fait de manière mécanique. Si le sol est mou, ça ne pompe pas.”)
  • Utiliser un défibrillateur: l’ouvrir, préparer le corps, placer les électrodes, lancer le choc. Il existe une application qui recense tous les défibrillateurs du pays. Elle prend moins de place sur votre smartphone que ce jeu ou cette application d’achats en ligne que vous n’utilisez pas. L’application ReaApp a été lancée par la Ligue cardiologique belge et est évidemment gratuite.)

Attention, c’est une formation destinée à sauver des adultes. Il existe également à la Croix Rouge une formation spécifique pour réanimer les bébés qui, eux, ne disposent pas d’un capital de trois minutes. Plus d’informations sur les différentes formations proposées sur le site de la Croix Rouge.

Sur le même sujet: