Ados ou adultes, celles qui ont une peau à tendance acnéique savent ce que cela implique: douleur, cicatrices, problèmes de confiance en soi… Mais l’acné pourrait avoir des bénéfices: on vous explique.

C’est une étude toute récente du King’s college London qui l’affirme: les scientifiques ont montré que les personnes qui ont souffert ou souffrent d’acné sont susceptibles d’avoir les télomères -des sortes de capuchons sur les extrémités des chromosomes, qui se détruisent avec le temps- plus longs dans leurs globules blancs, ce qui favoriserait le ralentissement du vieillissement cutané.

Un facteur important

L’étude, publiée dans le Journal of Investigative Dermatology, s’est en fait penchée sur le cas de 1.200 paires de jumelles, dont un quart avait souffert d’acné. Les chercheurs ont ainsi remarqué un retardement marqué de l’amincissement de la peau et de l’apparition des rides chez les personnes concernées par l’acné.

Dr. Véronique Bataille, dermatologue participant à l’étude, explique: «Les télomères plus longs sont susceptibles d’être l’un des facteurs qui explique la protection contre les premiers signes de l’âge chez les personnes qui ont eu de l’acné». Un mal pour un bien?

À lire aussi: