Des souvenirs d’une vie antérieure ou un léger bug de notre cerveau: comment les scientifiques expliquent-ils le sentiment de « déjà vu »?

C’est un sentiment universel: celui d’être persuadée d’avoir déjà vécu une situation alors que ce n’est pas le cas. Ce bar vous dit quelque chose? Vous êtes persuadée d’avoir déjà rencontré cette personne? Vous avez beau fouiller votre mémoire, impossible de vous remémorer ce souvenir. Et puis, las de ces recherches vaines, vous abandonnez. Etait-ce un rêve prémonitoire ou un simple malentendu? Ah qu’il est enquiquinant, ce sentiment de « déjà vu »!

Les origines du sentiment de déjà vu

Difficile de mener des études ou de rédiger des textes sur un phénomène si flou. À cause de son caractère incontrôlable et impromptu, il est quasi impossible d’étudier le sentiment de déjà vu, raison pour laquelle les mécanismes de ce phénomène sont encore méconnus. Cependant, plusieurs théories ont été élaborées afin d’expliquer ce phénomène psychologique baptisé « déjà vu » en 1876 par Emile Boirac. 

  • Votre cerveau teste votre mémoire. C’est l’étude la plus récente sur le sujet. Selon le docteur Akira O’Connor, la sensation de déjà-vu serait un signe du bon fonctionnement du cerveau. Ce dernier simulerait ce sentiment afin de vérifier le bon fonctionnement de notre mémoire.
  • Votre cerveau a traité la même information deux fois. Selon certains scientifiques, il se peut que votre cerveau traite deux fois une information créant ainsi une sensation de déjà-vu. Lorsqu’il reçoit une série d’infos, il se peut que l’une d’entre elles soit traitée par le cerveau en décalage.
  • Votre cerveau confond avec d’anciens souvenirs. Autre hypothèse: votre cerveau reconnait un élément présent dans un de vos anciens souvenirs et l’assimile à la scène que vous vivez actuellement sans pour autant identifier le fameux souvenir, créant ainsi une confusion. Vous avez l’impression d’avoir déjà vécu la globalité de la scène, alors que votre cerveau n’a reconnu qu’un détail.

Les jeunes plus touchés

Selon les estimations, 7 personnes sur 10 auraient déjà vécu ce sentiment. Cependant, les scientifiques ont remarqué que ce phénomène toucherait davantage les jeunes dans des situations de stress ou de fatigue extrême. Les personnes épileptiques souffriraient régulièrement de déjà vu, c’est un symptôme fréquent lors des crises d’épilepsie.

Plus de psycho: