Peu importe ce que vous entreprenez, vous n’allez jamais au bout des choses? On vous dit comment mettre fin à cette mauvaise habitude.

Vous ne comptez plus les années où vous avez démarré un bullet journal et vous vous êtes arrêté après deux semaines? Ou les programmes sportifs que vous n’avez jamais finis? Ou ces hobbys passagers qui vous ont passionné pendant 10 jours avant de terminer dans vos tiroirs? Si malgré toutes vos bonnes résolutions, vous ne parvenez jamais à terminer ce que vous avez commencé, cet article est fait pour vous.

Vous n’arrivez pas à rester productive en télétravail? On vous dit comment y remédier ici!

Pourquoi je ne termine rien

Cette habitude traduit souvent un besoin de perfectionnisme. Les personnes qui sont sujettes à cette mauvaise habitude ont tendance à être très exigeantes vis-à-vis d’elles-mêmes et ne tolèrent pas l’échec. Ainsi, en démarrant une nouvelle activité, elles débordent d’enthousiasme mais, une fois que des obstacles se dressent sur leur chemin, elles abandonnent. Elles évitent ainsi la déception provoquée par un éventuel échec en se cachant derrière une série d’excuses comme le boulot ou le manque de temps. Souvent, ces personnes aiment accumuler les activités par peur d’être seules face à elles-mêmes, elles s’occupent ainsi autant que possible pour ne pas se perdre dans leurs pensées.

Un cercle vicieux

Malheureusement, si cette stratégie est supposée les préserver de l’échec, le fait de sauter d’un hobby à l’autre ou de ne pas aller au bout des choses détruit petit à petit son estime de soi. À force d’arrêter leurs activités et d’en rechercher d’autres, elles se “sentent nulles” et tentent par tous les moyens de retrouver un autre hobby, celui qui sera “fait pour elles” et dans lequel elles excelleront, leur permettant ainsi d’obtenir cette fameuse confiance qui leur fait cruellement défaut. C’est aussi, en quelque sorte, une manière de s’auto-saboter. Ces personnes savent qu’elles peuvent changer avec de nouvelles habitudes, de nouvelles activités mais ont peur d’être déçues par un “soit-disant” manque de compétence.

Comment zapper cette mauvaise habitude?

Quand on prend de bonnes résolutions ou que l’on se fixe de nouveaux objectifs, on a tendance à les idéaliser et à penser qu’ils bouleverseront notre vie. On fantasme ainsi sur un “nouveau moi”, une représentation utopique et parfaite qu’on aimerait atteindre rapidement et sans le moindre obstacle. Ainsi, avant de refaire le monde, commençons par établir un objectif réaliste et à le diviser en petits gestes pour y parvenir. Ces petites victoires vous permettront de rester motivé(e) et de ne pas lâcher au premier obstacle. Essayez également de penser à ce qui vous motive à entreprendre ce changement ou cette nouvelle activité: est-elle motivée par vous ou parce que vous avez envie de refléter une autre image de vous à votre entourage?

Lisez aussi: