Qui n’a pas pour habitude de vouloir donner la meilleure image possible de soi, quitte à détester sa moindre imperfection? Il est pourtant bénéfique de faire de ces petites différences une vraie force.

Vanessa Paradis, Charlotte Gainsbourg… Ne sont-elles pas belles et inspirantes? Plus encore: n’est-ce pas plus particulièrement leurs petites imperfections qui les rendent belles et charismatiques?

UN CHARME PARTICULIER

Si ces femmes d’aujourd’hui peuvent nous faire passer un message, c’est bien celui que la véritable beauté ne réside pas dans la perfection froide que l’on peut voir sur de nombreux panneaux publicitaires.

« Ce sont nos différences qui constituent notre richesse »

Lorsqu’on observe autour de nous, on préfèrera bien souvent voir parmi nos amies celles qui sont drôles et spontanées, celles dont la simplicité a le don de nous décomplexer. Au fond de nous, nous sommes toutes adeptes du wabi-sabi, une disposition spirituelle inspirée du bouddhisme qui prône l’imperfection. Vous êtes trop dure avec vous-même? Testez nos conseils pour être plus cool!

LES PERFECTIONNISTES, TROP RATIONNELLES

Etre perfectionniste peut mener à un trouble du comportement: celle qui recherche la perfection à tout prix se retrouve enfermée dans des comportements névrotiques mobilisant à outrance son mental et son énergie.

On a remarqué que les perfectionnistes avaient une prédominance du cerveau gauche (siège de la logique, du rationnel, du numérique…) et du cortex (siège de la pensée). Elles se retrouvent donc bien souvent « coincées » par leur raison.

« Le perfectionniste n’agit plus que pour mériter la reconnaissance des autres »

CESSEZ LES JUGEMENTS

Il faut que vous preniez conscience que vos jugements – sur vous et sur les autres – sont subjectifs. Pire: ils ne sont que l’expression de vos défis individuels. Apprenez à lâcher prise, un premier pas vers plus de bonheur mais surtout vers la création de liens plus libres et sains avec votre entourage.

APPRENDRE A S’AIMER: