Parce que vous n’êtes pas très famille ou parce que vous détestez les cadeaux, vous n’êtes pas une fan de Noël. Comment survivre à la “Christmas Mania”?

Les boutiques débordent de calendriers de l’Avent, les films de Noël sont omniprésents sur Netflix, Mariah Carey et sa voix criarde passent en boucle sur les ondes sans oublier Père Noël qui est présent à tous les balcons: si la lecture de ces phrases vous donnent la chair de poule, vous êtes probablement atteint(e) de Noëlite aiguë. Vous redoutez le mois de décembre plus que n’importe quoi? On vous dit comment survivre à la vague de rouge, d’or et de vert.

L’illusion de la magie de Noël

Le sentiment le plus courant après les fêtes, c’est la déception. Ce n’est pas parce que des guirlandes ornent la ville et que les films à l’eau de rose monopolisent les ondes que tous nos problèmes vont être réglés en un claquement de doigt. Non, les disputes familiales ne vont pas se solutionner autour d’une bûche (surtout si notre dîner de famille est virtuel cette année) et vous ne trouverez probablement pas l’amour sous le gui comme Andreas et Eva. L’aversion pour les fêtes est souvent présente parce que le sentiment de déception qui les suit nous rend très amer. Abordez les fêtes de manière plus réaliste et profitez des paysages, des films à l’eau de rose et tout ce qui découle des fêtes de manière plus factuelle, sans trop vous projeter (on vous dit ici comment arrêter de vous faire des films).

Bye bye disputes de famille

Cette année, c’est l’occasion idéale pour échapper aux dîners de famille. Si les fêtes de famille et leurs incessantes disputes vous énervent au plus au point, pourquoi ne pas organiser un Noël qui vous ressemble avec des personnes qui partagent votre haine des films noëliques et de l’overdose de rouge? Organisez un réveillon virtuel entre amis et si cela vous plaît, continuez sur votre lancée l’année prochaine! Et si vous ne pouvez pas éviter les diners de famille, demandez à un(e) ami(e) de vous accompagner, vous critiquerez ensemble les blagues beauf de votre oncle et la racisme latent de ce cousin éloigné. Vous n’êtes pas forcée de supporter une situation qui vous ronge.

L’autre côté du verre

Il y a deux types de personnes: celles qui voient le verre à moitié vide et celles qui le voient à moitié plein. La période des fêtes ne sera pas magique si vous voyez le monde en noir et gris. Vous n’aurez pas une vision positive des fêtes si vous passez votre temps à scruter chaque imperfection de votre quotidien. Relâchez un peu la pression et apprenez à voir la vie d’une manière un peu plus douce et bienveillante. Augmentez la dose de sourires et de compliments et laissez vous tenter par des films de Noël de qualité (on vous dévoile ici notre top 10); Vous ne vous transformerez pas en boule de positivisme qui voit la vie en rose et en confetti mais les fêtes seront un peu plus agréables à vivre.

Poursuivez votre lecture: