Se disputer dans un couple est chose normale, même pour des situations insignifiantes. Mais ce sont vos réactions qui en disent long…

Vous est-il déjà arrivé de vous prendre le chou avec chéri(e) pour un rien? C’est normal! En fait, il est même plutôt sain de se disputer dans une relation et ce, même pour des broutilles. Néanmoins, selon John Gottman, psychologue à l’Université de Washington, ce sont les réactions qui découlent des conflits qui doivent faire l’objet d’une attention particulière. Et pour apaiser les conflits, voici les solutions à envisager.

Conflit: deux réactions

Observons un cas de scénario conflictuel. Imaginez par exemple que lorsque vous rentrez du boulot, votre partenaire qui était censé ranger l’appart’ n’a rien fait du tout. Votre incompréhension laisse alors place à l’engueulade. Pas étonnant. Mais deux réactions s’offrent en réalité à vous. Une des réactions possibles pourrait être celle où vous écoutez votre partenaire et comprenez qu’il/elle ait souhaité se reposer pour son unique jour de congé. L’autre réaction envisageable que l’on connaît sans doute plus est celle de la dispute et de l’incompréhension envers l’autre.

Vous reconnaissez-vous dans l’une ou l’autre réaction? Vous êtes frustrée et énervée, il semble normal que votre réaction penche davantage vers la seconde option. Toutefois, et c’est là où réside le problème, face à votre réaction exagérée, votre partenaire risque fort bien de vous mépriser. Et le mépris n’a rien de positif, comme l’explique le psychologue. « Le mépris n’est autre qu’un mélange vicieux de colère et de dégoût bien pire pour votre relation que votre simple frustration ».

En couple? Découvrez les 4 sujets qui fâchent.

Mettez votre ego de côté

En méprenant chéri(e), cela signifie que vous ne concevez pas votre relation de manière égale et que vous n’êtes pas prête à lui donner raison. Mais attention: cette réaction peut vite conduire votre couple à la chute, à savoir la rupture. Votre relation n’est certainement pas vouée à l’échec, pour autant que vous donniez du vôtre.

Le calme après la tempête

Soyez plus indulgente avec l’autre. Prendre conscience de votre comportement est déjà une première étape vers le changement. Tentez de comprendre votre réaction abusive et de vous contrôler à l’avenir, et ce, même si vous êtes frustrée, en essayant de remplacer votre pensée négative par une pensée plus indulgente, positive. Ce changement permettra à votre relation de partir du bon pied et d’évoluer positivement et significativement.

À lire aussi:

PARTAGER