Entre les tristes actualités et la fatigue au boulot, nos émotions sont en ébullition. Au point d’arriver à saturation. 5 signes d’épuisement émotionnel à surveiller.

Quand c’est trop, c’est trop! Colère, tristesse, regret, honte, peur ou anxiété; il arrive parfois que nos émotions débordent de notre caboche au point de nous donner l’impression d’être surmené(e). Parce que l’on pense qu’il ne s’agit que d’une courte période ou que l’on se dit que cela ira mieux demain, on a tendance à ne pas réagir. Mais attention au surmenage, ou burn-out émotionnel, qui pointe le bout de son nez. Ces 5 signaux doivent vous alarmer!

L’épuisement émotionnel, c’est quoi?

Le burn-out n’est pas que physique, il peut aussi être émotionnel. Entre les déceptions familiales, les petites crises d’énervement au boulot et l’actu déprimante, notre corps absorbe les émotions négatives comme une éponge. Notre cerveau souffre parfois d’un trop plein d’émotions, le résultat d’une période de surmenage prolongée. Une fois ce cap atteint, tout nous semble impossible et la moindre petite émotion prend des proportions considérables. Ces 5 signaux vous indiquent que vous devez prendre un peu de temps pour vous ressourcer. Il ne faut pas confondre dépression et surmenage émotionnel: le premier provoque des idées noires ainsi qu’un sentiment constant de tristesse.

01

Vous êtes moins concentrée

Vous avez du mal à rester concentré(e) et vous êtes souvent distrait(e)? Vous perdez/oubliez des choses, ce qui ne vous ressemble pas du tout… La perte de concentration peut indiquer que vous êtes surmenée. Il s’agit d’un cercle vicieux, parce que vous êtes moins concentré(e), vous mettez beaucoup plus de temps à accomplir vos tâches du quotidien. Résultat, vous passez plus d’heures à travailler et… votre surmenage s’accentue.

02

Entre vide et trop plein d’émotions

L’épuisement émotionnel se constate aussi, bien évidemment, via nos émotions. Il se peut que vous souffriez d’un trop plein, que vous ayez la larme facile ou que la moindre émotion prenne des proportions inimaginables. Mais, entre ces périodes de trop-plein, vous pouvez aussi vous sentir “vide”. Ainsi, vous traversez des phases où vous avez l’impression d’être “coupé(e)” de la réalité et de vos émotions. Vous pouvez aussi ressentir beaucoup moins de joie ou de passion lorsque vous pratiquez votre loisir préféré.

Comment reprendre le dessus sur vos émotions? Suivez ces conseils!

03

Vous êtes irritable

Les personnes qui frôlent le surmenage émotionnel sont très à fleur de peau. Le moindre couac, la moindre contrariété se transforme en pic de colère inexpliqué. Vous avez l’impression de sur-réagir et d’être plus dure que d’habitude avec votre entourage? Posez-vous des questions… Qu’est ce qui a provoqué ce changement?

04

Vous vous sentez épuisé(e)

Peu importe le nombre d’heures que vous passez à dormir, vous avez l’impression d’être toujours fatigué(e)? C’est peut-être lié à votre trop plein d’émotions. Votre cerveau se sent surmené et a besoin de beaucoup plus de sommeil réparateur pour récupérer.

05

Perte de confiance

Vous avez l’impression d’être constamment dépassé(e), résultat vous souffrez d’une perte de confiance. Vous avez l’impression d’être un(e) bon(ne) à rien et vous n’osez pas demander de l’aide parce que vous craignez la réaction d’autrui? C’est un symptôme typique du surmenage émotionnel, soyez attentif(ve)!

Bien dans ses baskets: