Il y a ceux qui sont toujours en avance, ceux qui arrivent pile à l’heure et ceux qui sont toujours en retard. Si vous faites parties de cette dernière catégorie, vous vous reconnaîtrez sûrement dans ce qui suit.

J’arrive, je suis là dans 5 minutes“. C’est le sms que vous envoyez à votre copine, même si en réalité vous savez pertinemment que vous allez arriver 15 minutes, voire une heure plus tard. Chacun à leur manière, les retardataires chroniques souffrent d’une déformation du temps. Différents scientifiques se sont penchés sur le sujet et il semble qu’il existe différentes explications à ce phénomène de retards à répétition.

Une question de personnalité

En 2001, Jeff Conte, Professeur en psychologie à la San Diego State University a démontré que notre personnalité pouvait avoir une influence sur notre notion du temps qui passe. Après avoir demandé à deux groupes distincts d’estimer la durée d’une minute, il est ressorti que les individus aux personnalités compétitives et ambitieuses auraient tendance à être plus ponctuels que les personnes créatives, songeuses et aventureuses. Cinq ans plus tard, le voile s’est levé sur une autre cause des retards: le multitasking. Vous pensiez être plus productif en réalisant différentes tâches simultanément? En réalité, vous perdez du temps. Une étude de 2013 prouve que la majorité des personnes qui pratiquent le multitasking sont en fait les moins aptes à le faire.

“les individus aux personnalités compétitives et ambitieuses auraient tendance à être plus ponctuels que les personnes créatives, songeuses et aventureuses.”

Votre stress, votre manque d’organisation ou votre besoin de pression pour agir, peut également expliquer votre “retardite chronique”. En effet, depuis les années 90, un lien a été établi entre les retardataires à répétition et certains profils psychologiques, tels que les personnes anxieuses, celles avec peu de self-contrôle ou qui aiment les sensations. Vous êtes perfectionniste et ne perdez jamais 1 minute de votre temps, même pour être en avance à un rendez-vous? Cette facette de votre personnalité peut également constituer un obstacle à votre ponctualité. Un manque d’affirmation de vous-même également. Selon Alexandre Rivière, psychologue clinicienne interviewée par Madame Le Figaro, celle-ci vous empêche de dire non, et vous oblige ainsi à vous rendre au rendez-vous sans réelle envie, et donc in fine à être en retard. Enfin, sachez que certaines personnes feraient attendre les gens afin de tester leur affection envers elles. Une façon d’asseoir leur pouvoir.

Un trouble comportemental

Même si cela est parfois difficile à croire pour votre entourage, vos retards constants peuvent être considérés comme un trouble comportemental. Comme l’explique Alexandra Rivière, “nous sommes là en présence de personnes qui ne peuvent pas s’empêcher d’être en retard et dont le comportement a des impacts directs sur leur vie. Cela peut [donc] être pathologique.

L’espace vs le temps

Vous vivez dans votre ville depuis votre enfance et la connaissez par coeur? La science montre que dans ce cas, vous avez tendance à sur-estimer sa taille. Logiquement, une distorsion de l’espace impliquerait une distorsion du temps, mais étonnamment, ce n’est pas le cas. Une étude de 2016 montre que l’humain a tendance à sous-estimer le temps nécessaire pour parcourir cet espace familier et sur-estimé (ce qui explique vos retards!). Les scientifiques n’ont pas encore trouvé de réelles réponses à ce phénomène, mais cela pourrait être dû à l’existence de deux systèmes nerveux (temps et espace) ou à notre habitude à estimer le temps de trajet en fonction de nos expériences. Ce qui n’est pas le cas dans un endroit inconnu où nous nous fions davantage à la cartographie du lieu.

Que vous vous reconnaissiez ou non dans ces différentes explications, pas de panique: être un retardataire n’est pas quelque chose d’incurable! 

POURSUIVRE VOTRE LECTURE: