Le gel antibactérien n’est pas votre allié des vacances, au contraire! Le produit contiendrait des antiseptiques potentiellement dangereux pour la santé.

Attention aux gels antibactériens! C’est la conclusion d’un manifeste signé par plus de 200 scientifiques et professionnels de la santé, issus de 29 pays différents. L’article, publié le 20 juin dans la revue scientifique Environmental Health Perspectivesattire l’attention sur les dangers que représentent ces produits du quotidien.

Deux composants dangereux

Les gels antibactériens sont en effet pointés du doigt car ils contiennent deux ingrédients nocifs: le triclosan et le triclocarban. Utilisés de manière prolongée, le triclosan et le triclocarban seraient nocifs car ils augmenteraient le risque de développer un cancer du sein. Les hommes sont également concernés, puisque ces deux ingrédients altéreraient aussi les spermatozoïdes. « Les implications potentielles pour la reproduction et le développement de l’être humain sont préoccupantes et méritent une étude plus approfondie », s’inquiètent les chercheurs.

Présents partout

Malheureusement pour nous, ces composants sont présents dans de très nombreux produits du quotidien comme les gels, les sacs poubelle ou encore… les dentifrices!  Les vêtements ainsi que certains jouets ne sont pas épargnés. Cela fait déjà plusieurs années que ces deux composants inquiètent les scientifiques. Aux Etats-Unis, le triclosan et le triclocarban sont d’ailleurs interdits depuis septembre 2016. En Europe, seule une partie de ces produits sont bannis. Le triclosan est autorisé en quantité limitée (max 0,3%) dans les produits cosmétiques et dans les bains de bouche.

Les chercheurs demandent à la population d’être attentive et exigent de « la communauté internationale de limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban et de questionner l’utilisation des autres antimicrobiens ». Ils recommandent de se laver les mains avec de l’eau et du savon plutôt que d’employer un gel antibactérien.

Attention aux mauvaises habitudes: