Home Bien-être Lâcher le bébé: mon projet, autrement

Lâcher le bébé: mon projet, autrement

Lâcher le bébé: mon projet, autrement

Intéressée par les nouveaux modes de collaboration, Sandrine a décidé d’ouvrir son projet personnel à d’autres personnes. Elle témoigne.

Sandrine Corbiau est consultante en communication et fondatrice de Parents-Thèses, un projet autour de l’éducation qu’elle a décidé de faire évoluer sur le mode de la co-création, en l’ouvrant à d’autres personnes désireuses de s’impliquer activement et partageant sa philosophie. Une expérience inspirante!

«J’ai toujours été passionnée par l’éducation, le développement personnel. Mon envie: créer une grande plateforme d’aide aux parents. J’ai commencé par organiser des conférences pour réunir des parents autour de philosophes, thérapeutes, pédagogues… toute personne qui peut apporter un regard neuf au niveau de l’éducation. Aujourd’hui, je réunis quelque 80-90 parents chaque semaine.

Un jour, j’ai assisté à une conférence de David Mellett sur les modèles participatifs et collaboratifs. Ça m’a parlé.

Je l’ai rencontré. Il m’a aidée à me questionner sur mon projet, à essayer de comprendre quel était mon moteur, pourquoi j’avais tellement envie de rassembler les gens et d’aller plus loin. On a défini un objectif. Mon objectif, c’est de rendre la société plus humaine au travers de l’éducation.

On a fait un chemin vraiment intéressant. C’était parfois percutant, mais vraiment intéressant.

Je suis arrivée à la conclusion que je voulais créer une communauté de personnes actives, qui n’assistent pas simplement à des conférences, mais qui s’impliquent davantage dans un projet commun.

Ce projet, on est en train de le co-construire avec une vingtaine de personnes. La première réunion a été très importante et en même temps difficile, parce que c’est mes tripes, mon histoire personnelle que j’exposais. Mais les échanges ont été riches, j’ai senti que les personnes présentes étaient animées par ce même désir de vouloir changer les choses par l’éducation, de vouloir s’impliquer.

La difficulté principale? Lâcher son bébé!

Parents-Thèses, c’est mon projet, mais une fois que je l’ouvre, il peut se laisser porter. Il faut apprendre à prendre du recul et accepter qu’il puisse y avoir des différences d’opinion, et surtout ne pas vouloir diriger à tout prix. C’est une expérience forte que je conseille vivement car on est complètement ancré avec ce qu’on lance. Et cette recherche de sens… ça ne peut qu’être porteur pour la personne et le business qui va en découler. Une fois qu’on sait tout ça, c’est beaucoup plus facile de partager, cocréer, accepter les différences.»

Plus d’infos sur les conférence organisées par Parents-Thèses

Travailler mieux