Home Bien-être Maternité, mariage: Jennifer Aniston jette un pavé dans la mare

Maternité, mariage: Jennifer Aniston jette un pavé dans la mare

Maternité, mariage: Jennifer Aniston jette un pavé dans la mare

Dénonçant bien plus qu’une simple rumeur confondant grossesse et prise de poids, Jennifer Aniston fait part dans une lettre ouverte de son ressentiment face à cette industrie du mensonge.

Jennifer Aniston fait depuis des années l’objet de rumeurs incessantes quant à sa vie personnelle. Exaspérée, elle se confie dans une lettre ouverte dans le Huffington Post afin de fustiger les propos à son sujet. Dans cette tribune, elle fait part d’une profonde réflexion sur le phénomène du bodyshaming et plus largement, sur les attaques perpétuelles que reçoivent quotidiennement les femmes.

Des normes irréelles

S’apparentant à un véritable sport mêlant combat et endurance, répondre aux rumeurs n’a jamais été la tasse de thé de Jennifer Aniston, à la fois discrète et patiente. Mais suite à une énième rumeur concernant une éventuelle grossesse, la star s’est exprimée, laissant son coeur et sa colère parler en son nom.

Loin de se contenter de démentir cette rumeur, Jennifer Aniston met en avant dans son plaidoyer le rôle des médias dans la vision du monde qu’ils renvoient. Des femmes objets, des femmes pas assez jolies, des femmes qui ne méritent pas d’attention si elles ne font pas les couvertures de magazine… Tant de messages erronés qui construisent aujourd’hui la vision de nombreuses petites filles. Le corps des femmes est scruté sans arrêt et perpétuellement soumis à l’homologation d’autrui. On parle ici de la valeur de la femme, une conception emprunte de sexisme, de déshumanise et de victimisation. Normal? Pas trop, non.

Être heureuse: une tâche qui parait bien compliquée

Dénonçant l’objectification et la surveillance imposée aux femmes, Jennifer Aniston fait également part de la considération accordée à ces dernières en fonction de leur situation. Mariée avec des enfants serait ainsi la définition même de l’accomplissement. Faisant écho aux rumeurs à son égard sur une probable grossesse, elle met en lumière cette image inexacte que clame sans scrupule la presse people. Être heureuse ne dépend pas uniquement d’un mariage ou d’un enfant. Pour Jennifer Aniston, «Nous sommes entières avec ou sans compagnon, avec ou sans enfant. C’est à nous de décider par nous-mêmes ce qui est bien pour nos corps. Ces choix nous reviennent, et à nous seules».

Le libre choix de son corps relève d’un acquis essentiel qui perd en ancrage jour après jour. En apparence innocentes, ces nouvelles relayées par les médias forgent un caractère de plus en plus fort à ces idéaux féminins et à cette poursuite du bonheur via la maternité et le mariage. « Nous devons décider à quel point nous adhérons à ce qui nous est servi, et peut-être un jour les tabloïds seront-ils forcés de voir le monde sous un angle différent, plus humain, parce que les consommateurs auront arrêté d’acheter leurs conneries. », conclut Jennifer Aniston dans sa lettre.

Une lettre qui donne à réfléchir et qui ne laisse pas indifférent.

CES FEMMES QUI NOUS INSPIRENT