Il est évident que vous aimez votre partenaire et vous feriez n’importe quoi pour lui. Vous en venez même à délaisser votre famille et vos amis pour lui tenir compagnie. C’est l’un des 9 signes qui caractérisent un compagnon trop envahissant

Au début, tout va bien, il vous donne l’impression d’être une princesse et il passe beaucoup de temps avec vous. Si vous pensez que c’est déjà de trop, c’est probablement déjà un signe… « On se sent bien quand on reçoit toute l’attention et qu’on se fait dorloter, mais il n’est pas rare qu’on se sente mal après », explique la thérapeute Megan Bruneau au Women’s Health. « Il n’est pas facile de distinguer l’amour réel d’une relation étouffante », souligne Heahter Lofton de l’Université Northwestern. « Souvent, les gens se trouvent d’abord dans une zone grise avant de remarquer qu’un partenaire est vraiment envahissant ». S’ils sont ensemble depuis plusieurs années, il est d’autant plus difficile de mettre fin à la relation. Si vous avez des doutes quant à votre partenaire, jetez un oeil à ces 9 signes avant-coureurs d’une relation étouffante.

01

VOUS AVEZ DE MOINS EN MOINS DE CONTACTS AVEC VOS AMIS ET VOTRE FAMILLE

Maintenant que vous êtes en couple, il se peut que vous ayez moins de temps à accorder à vos amis. Et c’est normal! Vous ne devriez tirer la sonnette d’alarme que si votre compagnon exige beaucoup de votre temps et ne veut pas que vous le passiez avec vos amis. Lorsque vous constatez que votre partenaire essaie de vous retourner contre vos amis et votre famille, il est temps de se poser quelques questions.

02

VOUS AVEZ PEU DE PERSONNES À QUI PARLER (À PART LUI)

Un partenaire étouffant et possessif ne tolère pas de ne pas pouvoir répondre à tous vos besoins. Si vous n’appelez plus votre meilleure amie pour lui demander conseil parce que votre partenaire vous a convaincu qu’il sait mieux qu’elle, c’est mauvais signe. Retour au point 1: votre partenaire ne doit pas vous couper des autres personnes importantes de votre vie.

03

VOUS VOUS EXCUSEZ TOUT LE TEMPS

Si vous remarquez que vous vous excusez souvent (alors que vous ne savez pas vraiment ce que vous avez fait de mal), c’est un signe. Quelqu’un qui aime avoir le contrôle excelle dans l’art de vous faire culpabiliser. Si vous avez le sentiment que vous êtes trop dure avec vous-même ou que vous êtes une mauvaise amie, posez-vous des questions. Maintenir la paix a des avantages, mais si c’est à vos dépens, c’est une très mauvaise idée… Même si vous vous inventez des excuses pour son comportement (« il ne voulait pas me blesser, il est occupé« ), soyez prudente.

04

VOUS LUI CACHEZ DES CHOSES (INNOCENTES)

Imaginez: lors d’un afterwork, vous tombez nez-à-nez avec un ancien collègue et vous discutez un peu avec lui. Si vous cachez consciemment des choses aussi banales que cet événement à votre partenaire, ce n’est pas bon signe. Cela signifie que vous avez peur de lui dire des choses, et que vous appréhendez constamment ses réactions.

05

JE T’AIME… PARFOIS

Lorsque votre partenaire découvre que cet ancien collègue redevient votre collègue, la jalousie frappe. « Je t’aimerai encore plus si tu trouves un nouveau travail » ou « je suis pressé de te voir quand tu auras perdu quelques kilos » sont des signes de contrôle. Qui ne font que renforcer notre sentiment de ne pas être assez bien pour lui… L’amour doit être inconditionnel et non pas dépendre de choses aussi futiles.

06

IL PENSE QU’IL A TOUJOURS RAISON

On vous l’accorde: un partenaire confiant et ambitieux, c’est super sexy! En revanche, il l’est un peu moins quand il vous donne l’impression qu’il sait mieux que vous, qu’il n’admet jamais qu’il a tort ou qu’il vous fait sentir stupide… Aoutch.

07

VOUS ÊTES PLUS SON ENFANT QUE SON ÉGAL

Quand vous viviez encore chez vos parents, il vous était peut-être interdit de quitter la maison en mini-jupe ou alors vous aviez un couvre-feu. Un partenaire, par contre, devrait se comporter comme un partenaire et non comme un parent. Les règles sur ce que vous pouvez porter ou non ou autres restrictions (même les heures) ne doivent pas être imposées par lui.

08

VOUS N’AVEZ PAS D’INTIMITÉ

Rien de tel qu’un partenaire qui s’intéresse à vous et qui veut toujours en savoir plus sur vos goûts et votre personnalité. Mais s’il lit systématiquement vos messages, vérifie vos relevés bancaires ou vérifie votre boîte mail, partez en courant. Même si vous êtes ensemble, vous avez toujours droit à votre vie privée et à votre jardin secret.

09

DES CRITIQUES, ENCORE ET TOUJOURS

Votre cuisine, la façon dont vous faites votre lit ou les vêtements que vous portez… Quand votre partenaire vous critique à plusieurs reprises sur ce que vous faites ou comment vous le faites, cela démontre que vous êtes dans une relation toxique. Vous êtes qui vous êtes, personne n’est parfait (et c’est tant mieux)!

C’EST UN MANIAQUE DU CONTRÔLE, QUE FAIRE?

Ne paniquez pas:  ça ne sert à rien de lui claquer la porte au nez. Mais que faire si vous remarquez que votre partenaire est un maniaque du contrôle?

1. PARLEZ-LUI

Exprimez ce que vous ressentez, toujours sous la forme d’un « je ». Par exemple, ne dites pas: « Tu es trop possessif » mais plutôt « je me sens critiquée lorsque tu dis que je ne fais pas le lit correctement » ou « je me sens contrôlée lorsque tu fouilles mon téléphone lorsque j’ai le dos tourné ». Si votre compagnon est compréhensif, vous pouvez lui en parler et peut-être rectifier le tir. Il est très important de dire ce que vous ressentez pour ne pas créer de rancoeur.

2. REPRENEZ CONTACT AVEC VOS PROCHES

Peut-être que ça se passera bien, mais peut-être que non. Mais lorsque vous réaliserez que vos amis ou votre famille ont été mis de côté, vous devriez faire tout ce que vous pouvez pour renouer les liens. Ils prendront soin de vous en cas de rupture mais continueront également à vous soutenir si vous choisissez de retenter le coup.

3. PRENEZ LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR

Si votre partenaire est vraiment trop envahissant il est peut-être temps de mettre fin à votre relation. Même lorsqu’on est plein dans une relation toxique, dire au revoir n’est pas facile. Donnez-vous tout le temps dont vous avez besoin et réfléchissez tranquillement avant de prendre une décision, afin de ne pas vous blâmer par la suite.

4. CHERCHEZ DE L’AIDE

Si vous ne pouvez pas prendre de décision ou si vous vous sentez seul après votre rupture, il est peut-être temps de faire appel à un professionnel. Un psychologue peut vous être bénéfique et faire une thérapie de couple pourrait peut-être bien sauver votre couple.

Plus d’infos couple: