C’est une étude canadienne qui le dit: le fait de pratiquer la course à pied aiderait grandement ceux qui essaient d’arrêter de fumer. On vous explique!

« Run to quit »

En 2016, l’Université de Colombie Britannique (UCB) s’est intéressée à l’impact de la pratique de la course à pied sur le comportement des personnes qui souhaitent arrêter de fumer. Comment? En observant 168 fumeurs inscrits à « Run to quit » (« courir pour arrêter de fumer »), un programme de 10 semaines mis en place par l’enseigne Running Room et la Société canadienne du cancer. Au menu: des séances d’information et de coaching, mais surtout un suivi sportif avec des entraînements réguliers de course à pied (ou de marche, ça fonctionne aussi), pour terminer en beauté avec une course de 5 kilomètres.

Ensemble, c’est plus facile

Résultat: 72 participants ont été au bout des 10 semaines complètes et 37 d’entre eux avaient arrêté le tabac au terme du programme et jusqu’à six mois après. 91% des participants avaient réduit leur consommation de tabac.

Comment expliquer ces résultats si positifs? « Cela montre que l’activité physique peut être une aide efficace à l’arrêt de la cigarette et qu’un programme fondé sur la communauté pourrait être efficace » explique. Carly Priebe, en charge de l’étude. « Car le faire seul est très difficile » ajoute-t-elle.

À lire aussi: