Vous rougissez quand vous buvez? Faites attention à votre tension artérielle!

Rougir à cause de l'alcool serait le signe d'hypertension artérielle
(c) Bridget Jones

Vents hivernaux, tête à tête avec votre crush ou prise de parole: c’est un fait, vous rougissez tout le temps. Mais si ces rougeurs s’accentuent avec l’alcool, c’est mauvais signe.

Vos amis en rigolent et n’hésitent pas à vous le faire remarquer: vous rougissez pour tout et rien. Une fois signalé, impossible pour votre visage de faire marche arrière: vous continuez à rougir et les marques ne s’envoleront que lorsque les autres arrêteront de vous dévisager; bref, un véritable cercle vicieux. Si ce phénomène n’est pas grave pour votre santé (juste un poil gênant), rougir lorsque vous buvez est, par contre, un signe d’hypertension artérielle. C’est du moins ce que démontre une étude menée par des scientifiques sud-coréens.

Un signal clair

L’hypertension artérielle n’est pas simple à diagnostiquer, mais, selon des chercheurs coréens, les rougeurs faciales liées à la consommation d’alcool seraient un signe d’hypertension artérielle. Un facteur qui accentue les risques de crises cardiaques, d’AVC et d’éclatement des vaisseaux sanguins. Le vilain coupable? L’éthanal est un composant chimique présent dans l’alcool. En cas de surconsommation d’alcool, l’accumulation d’éthanal provoque des lésions dans le foie (jusque là, rien de bien neuf). Mais, si vous rougissez à cause de l’alcool, cela signifie que votre foie assimile la substance bien plus lentement que la moyenne. L’éthanal resterait donc bien plus longtemps dans votre organisme et causerait plus de dégâts.

Pas plus de 4 verres par semaine

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé en profondeur les dossiers médicaux de 1.763 patients ayant des problèmes de santé liés à l’alcool. 527 d’entre eux souffraient de rougeurs conséquentes à leur consommation d’alcool. Ils ont découvert que les patients qui rougissaient présentaient plus de risques de développer une hypertension.

Ces risques d’hypertension sont plus accrus lorsque les personnes qui rougissent boivent plus de 4 verres par semaine. « Après avoir pris en compte des données sur l‘âge, l’IMC, l’exercice physique et la consommation de tabac, le risque d’hypertension était accru de manière significative quand ces personnes dont la peau devient rouge buvaient plus de 4 verres par semaine. Par contraste, ceux qui n’avaient pas ce problème de rougeur voyaient leur risque d’hypertension augmenter après 8 verres par semaine« , explique le Dr Jong Sung Kim au DailyMail.

Un profil particulier

Autre découverte, les rougeurs faciales déclenchées par la consommation d’alcool varient en fonction de l’âge, du sexe et des origines ethniques du patient. Ainsi, ce phénomène toucherait davantage les femmes âgées. Les pays asiatiques de l’Est et les Occidentaux seraient davantage touchés par le phénomène. La solution d’après l’expert? Réduire drastiquement sa consommation d’alcool voire bannir le produit de votre quotidien (bref, il est grand temps de passer aux mocktails).

Poursuivez votre lecture

PARTAGER