Comment oser franchir le cap quand on sait que le reste de son existence résultera de ce qu’on a choisi de faire? 6 astuces pour vous aider à trancher!

Qu’avez-vous ressenti la dernière fois que vous avez dû prendre une grande décision? Un puissant élan? De la peur? Décider, c’est sauter dans le vide, alors autant s’équiper d’un bon parachute!

« IL NE FAUT JAMAIS SE CONTENTER D’UNE VIE MOYENNE SOUS PRÉTEXTE QUE LE CHANGEMENT FAIT PEUR. »

Parvenir à faire la part des choses et trouver sa voie entre rationalité et émotions n’est pas aisé. Pour accompagner ce cheminement, voici 6 conseils de Virginie Thunus, psychologue et thérapeute du changement qui participera à la prochaine émission de notre GAEL-Guest du mois d’avril Julie Taton, The Decision (bientôt sur RTL-TVI).

Le chemin vers la décision

1. Gardez le cap

Avant de prendre une décision, vous pouvez interroger votre entourage, vous documenter ou cogiter dans votre coin. C’est tout à fait normal. Mais cela ne doit pas vous faire perdre de vue votre objectif.

2. Bannissez le mot «échec»

Décider, c’est accepter de se tromper. Considérez cela comme une expérience de vie, une étape qui vous permettra de grandir et de vous construire. Et inspirez-vous de ce « meilleur échec »!

3. Arrêtez de culpabiliser

C’est stérile et cela vous empêche de poser des choix forts. N’oubliez jamais que si votre décision est mesurée et calculée, rien n’est jamais totalement irrémédiable ou irréparable.

4. Focalisez votre énergie

Mettez votre énergie au profit de votre objectif final plutôt que de vous focaliser sur des facteurs que vous ne pouvez pas maîtriser.

5. Ne pas être obsédée avec les résultats

Ne vous laissez pas enfermer dans la notion de résultat. Dites-vous que, quoi qu’il arrive, votre décision fera sens à un moment donné de votre vie.

6. Rêvez

Imaginez un instant que tout est possible, qu’il n’existe plus d’obstacle ou d’interdit. Cette pensée positive est libératrice et propice à la prise de décision.

À lire aussi:

PARTAGER