Des cils toujours plus grands, plus fournis et plus épais: tel est le credo beauté des femmes pour avoir un regard de biche. Pour ce faire, certaines décident de passer par la case extension de cils. Mais cette pratique est-elle vraiment sans risques?

Mauvaise expérience

Il y a quelques semaines, Emma Dhanjal, une esthéticienne propriétaire d’un salon en Australie a fait le buzz sur les réseaux sociaux. L’experte s’est occupée d’une jeune femme qui souhaitait refaire ses extensions de cils, jusque-là rien d’anormal. L’esthéticienne commence la délicate intervention et, surprise: tous les cils de sa cliente tombent. Catastrophée par l’état de ses cils, elle a partagé plusieurs photos Facebook. « Ses cils naturels étaient tellement endommagés à cause de l’endroit où elle les avait fait faire, qu’ils ont commencé à tomber dès que je les ai touchés avec ma pince à épiler« , a-t-elle écrit sur la page Facebook de son salon. (Âmes sensibles, scrollez vite vers le bas!)

La pauvre cliente « chauve des paupières », souffrait d’une inflammation et a dû consulter un médecin, selon l’esthéticienne. « Je n’ai pas pu lui refaire ses cils, parce qu’elle n’en avait plus… ». Les images publiées sur Facebook ont été commentées par des milliers d’internautes. Parmi ces commentaires, ceux de nombreuses  femmes ayant subi la même affreuse expérience. « Je ressens sa douleur, parce que la même chose m’est précisément arrivée il y a un an: j’ai dû porter des lunettes de soleil pendant un mois pour dissimuler cette horreur », témoignait une internaute dans un commentaire partagé par le Daily Mail.

Des annonces trop bon marché

Malheureusement, ce genre de cas extrême, bien qu’encore assez rare, se multiplie de plus en plus. La cause? De nombreuses annonces publiées sur les réseaux sociaux par des femmes qui se prétendent esthéticiennes. Ces annonces publiées dans des groupes réservés proposent des prix très alléchants, deux à trois fois moins chers que ceux pratiqués dans des salons de professionnels. Ces « esthéticiennes », pour pouvoir pratiquer des prix défiant toute concurrence, utilisent souvent une colle (trop) bon marché qui peut causer des allergies, des brûlures voire, comme pour la cliente australienne, des infections.

Une pratique à bannir?

Quels sont les risques encourus lorsqu’on décide de se faire poser des extensions de cils? Ces accessoires peuvent provoquer des inflammations, des brûlures ou ils peuvent fragiliser vos cils. Cela peut aller de la simple irritation de la peau (dermatite), à l’inflammation plus grave au niveau des paupières (blépharite allergique), en passant par une infection de la cornée (conjonctivite). Ces conséquences varient en fonction des produits utilisés par votre esthéticienne. Bien faite, cette intervention n’est pas néfaste pour vos yeux. Dès lors, l’interdire ne serait pas spécialement une bonne idée. Il suffit simplement d’être très attentive avant de choisir son salon! 

  • Renseignez-vous sur le salon dans lequel vous souhaitez faire poser votre extension. Est-ce un salon détenu par des professionnels? Surveillez également leurs réseaux sociaux: que disent les clientes? Est-ce qu’il y a des commentaires négatifs? Sont-ils récents?
  • Une fois votre salon idéal trouvé, n’hésitez pas à poser des questions sur les produits utilisés par les esthéticiennes. Est-ce que les cils et la colle sont hypoallergéniques?
  • Vous portez des lentilles ou vos yeux sont sensibles? Évitez alors les extensions de cils. N’hésitez pas à poser des questions à votre ophtalmologue.
  • La colle utilisée pour les extensions de cils ne sèche qu’après 48 heures. Pendant ce temps, soyez attentive: ne mouillez pas le haut de votre visage et n’appliquez pas de crème. Oubliez également le sauna ou le hammam… Evitez bien entendu de trop chipoter à vos yeux (même si c’est tentant).
  • Une fois vos extensions posées, zappez le mascara waterproof de votre routine et utilisez uniquement une lotion sans huile pour le démaquillage.

Plus de conseils beauté: