Patchs, crèmes et autres soins miracles: vous n’arrivez pas à vous débarrasser de vos points noirs? Connaissez-vous le nouveau chouchou des beautystas?

Se débarrasser de tous ses points noirs récalcitrants en les aspirant d’un seul coup: sur papier, l’aspirateur à points noirs fait rêver bon nombre d’entre nous. Mais les dermatologues recommandent-ils vraiment cet appareil? Nous avons rassemblé l’avis de divers experts de la peau.

Comment fonctionne l’aspirateur à points noirs?

Tout est dans le nom! Ce petit appareil dispose d’un embout interchangeable (que vous devez changer en fonction de la zone à traiter) qui aspire les points noirs et débouche les pores. Il faut utiliser l’appareil en effectuant des légers mouvements de va-et-vient sur le front, le nez ou encore les pommettes. L’intensité de l’aspiration varie en fonction de la zone traitée et de vos besoins. Pour faciliter la tâche de l’aspirateur à points noirs, il faut veiller à ouvrir ses pores avec un bain de vapeur dans un premier temps, comme en institut. Une fois les points noirs aspirés, vous devez bien nettoyer l’appareil ainsi que votre peau et appliquer un soin pour éviter que les imperfections réapparaissent. D’après les recommandations, il faudrait effectuer ce soin une fois par semaine sur les peaux sèches et deux fois par semaine sur les peaux grasses.

Investissement du siècle ou arme de destruction dermatologique?

À la question est ce que cet appareil permet de retirer les points noirs, la réponse est oui. Du moins, si vos points noirs ne sont pas trop profonds. En effet, pour les gros points noirs ou les imperfections profondément enracinées dans notre peau, les dermatologues recommandent de les laisser aux mains expertes et de vous rendre en institut. L’aspirateur à points noirs fonctionne un peu comme un “patch”: il retire les points noirs superficiels. Concernant le danger que l’aspirateur à points noirs représente pour la peau, les dermatologues se divisent. D’un côté, ceux qui estiment que l’aspiration n’est pas assez dangereuse que pour laisser des traces définitives. De l’autre, ceux qui estiment que ce genre de pratique est trop décapante pour la peau et qu’elle provoquerait l’apparition de nouveaux points noirs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LeeSondra Berovides✨ (@leesondra_) le

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

D’après ces dermatologues, l’appareil aspirerait également les agents hydratants de notre peau et affaiblirait notre barrière cutanée. Agressée, la peau augmenterait sa production de sébum et, par conséquent, l’augmentation de points noirs. Pire encore, l’aspirateur à point noir pourrait provoquer des inflammations de la peau qui pourraient, avec le temps, devenir chroniques. “Si l’on n’adapte pas correctement le degré d’aspiration au type de peau, on risque de provoquer des inflammations locales“, prévient Valeria Romano, une dermatologue française interviewée par Marie-Claire France.

J’ose ou pas?

Tout dépend de votre type de peau et de la manière dont vous utilisez l’aspirateur à points noirs. Si vous avez une peau sensible ou sujette à de l’eczéma, on vous déconseille d’utiliser ce genre d’appareil qui accentuerait vos problèmes de peau. Pour les autres, suivez strictement les indications de l’appareil et n’ayez pas recours à l’aspirateur à points noirs aussi régulièrement. Les dermatologues préconisent plutôt 4 à 5 utilisations par an, en complément de vos rendez-vous en institut.

POUR UNE PEAU (PRESQUE) PARFAITE: