Il sourit en permanence, affiche fièrement sa belgitude, collabore avec de grands noms belges et étrangers (dont Pierre Marcolini) et adore mélanger culture intello et populaire. A l’occasion de l’inauguration de la mise en scène grandiose aux couleurs de la Belgique qu’il a imaginée pour Maasmechelen Village, nous avons posé trois questions très chauvines à Charles Kaisin.

C’est quoi pour vous la Belgitude? Comment la cultivez-vous?

« La Belgitude, c’est le fait de ne pas se prendre au sérieux. C’est le caractère jovial des Belges, notre attachement au folklore, au carnaval, mais c’est aussi le talent de nos artistes, de nos designers, des créateurs de mode qui travaillent en Belgique. Ce que j’aime, c’est prendre le meilleur de ce qui se fait dans notre pays, puis de l’utiliser pour surprendre et émouvoir les gens. »

Vous aimez faire se rencontrer culture intello et culture populaire. Pourquoi?

« J’aime mélanger les genres, en effet. Pour moi, tout est culture. Lorsque je collabore avec Pierre Marcolini sur la création d’un Mélo Cake, un petit chef d’oeuvre de raffinement que l’on mange en toute simplicité, avec les doigts, je cherche à fédérer les gens autour d’une même émotion. Celle qu’on peut ressentir face à un tableau d’un grand peintre belge ou lors d’une victoire de notre équipe nationale de foot. »

Dans ce projet pour Maasmechelen Village, quel est  votre coup de coeur?

« La piscine à boules qui se trouve au dessus du pop-up restaurant (un lieu totalement fun, à visiter tous les midis jusqu’au mois de septembre). C’est un espace régressif qui résume bien ma philosophie, mais aussi cet esprit très belge où l’humour est toujours présent. Ce projet me conforte dans l’idée que Wallons, Bruxellois et Wallons sont faits pour collaborer et créer des choses magnifiques ensemble. »

Maasmechelen Village selon Charles Kaisin

L’emblème du village version noir/jaune/rouge

A l’heure du shopping

Le Manneken pis de Charles

Proud to Be Belgian, l’installation de Charles Kaisin à Maasmechelen Village est accessible aux heures d’ouverture du village jusqu’au mois de septembre. Le pop up restaurant (orchestré par la chef du restaurant Le Petit Belge) est à découvrir tous les midis à l’heure du lunch.

Ceci devrait vous intéresser