À l’écoute et accessible, Nafi n’en reste pas moins catégorique dans ses choix de vêtements. Avec elle, c’est « j’aime » ou « j’aime pas ». Là aussi, la sportive marche à l’instinct.

Contre-emploi

Notre équipe a donné rendez-vous à Nafi dans un studio des environs de Liège, la ville dans laquelle elle vit et étudie depuis quatre ans. Entre deux examens, elle nous a accordé quelques heures. Juste le temps de se glisser dans des vêtements parfois aux antipodes de ceux qu’elle a l’habitude de porter. Nafi arrive à l’heure, à l’aise et souriante. Sa tenue du jour est plutôt simple — un t-shirt noir, une longue jupe grise qui souligne son corps d’athlète et une paire de sneakers Vans —, mais subtilement étudiée.

« Quand je craque pour un vêtement, j’ai tendance à le porter souvent… »

À 22 ans, cette modeuse de la génération connectée pioche de nouvelles idées sur les réseaux sociaux en se fiant d’abord et surtout à son instinct: «J’aime les pièces classiques avec un twist. Quand je craque pour un vêtement, j’ai tendance à le porter souvent… avant de passer à un autre. On a tendance à penser que les sportives ne se sentent bien que dans les vêtements de sport. C’est faux. En dehors de mes entraînements, j’adore m’habiller en mixant de belles pièces et des trouvailles plus accessibles que je shoppe dans de grandes enseignes, sur Internet ou en voyage.»

Sur son profil Instagram, ses looks de ville — dont une veste en denim doublée d’un imprimé coloré dénichée dans une boutique de seconde main en Afrique du Sud — en côtoient d’autres plus sophistiqués. «Lorsque je suis invitée à des soirées ou à des remises de prix, j’ai la chance de pouvoir porter des pièces incroyables qu’on me permet d’emprunter pour quelques heures. Comme une robe Elisabetta Franchi en lamé doré que la marque m’a prêtée juste après ma médaille d’or: un joli symbole! Ou une petite robe noire Givenchy que j’ai choisie parce qu’elle était dos nu.»

Le shooting mode de Nafi Thiam

Le shooting mode de Nafi Thiam

Le shooting mode de Nafi Thiam

Le shooting mode de Nafi Thiam

Le shooting mode de Nafi Thiam

La discrétion au quotidien

Invitée au Palais royal en octobre dernier, Nafi a choisi une silhouette chic et sobre
du label belge Essentiel: chemisier en dentelle, jupe tube noire et escarpins. Le trop bling, très peu pour elle. «Au quotidien, je n’aime pas trop qu’on me remarque. Je profite donc des moments tapis rouge pour m’amuser un peu en testant des looks plus audacieux.» Et si, pour ce shooting, Nafi s’est prêtée au jeu avec décontraction, elle avoue que son truc à elle, c’est le naturel.

 « JE PENSE QUE LA CRÉATION N’EST PAS UN TRUC QUI S’IMPROVISE. C’EST UN VRAI MÉTIER. »

Sa collaboration avec la marque belge Diamanti Per Tutti en est la meilleure preuve: «J’aime beaucoup la délicatesse de ces bijoux que je peux porter tous les jours sans donner l’impression d’en faire trop.» Et lorsqu’on lui demande si, à l’instar d’Olivia Borlée, elle se verrait bien créer sa propre marque de mode ou d’accessoires, le côté rationnel de Nafi prend le dessus: «Ça pourrait être fun, pourquoi pas… Mais je pense que la création n’est pas un truc qui s’improvise. C’est un vrai métier», nous confie-t-elle pendant la séquence make-up de ce shooting. Dans la vie, Nafi privilégie aussi pour le maquillage les looks simples et très purs. Son produit fétiche du moment: «La Strobe Cream de M.A.C pour son effet bonne mine instantané, y compris quand je pars m’entraîner

Lumineuse, pure et nature

Pour une équipe mode, habiller Nafi la liane est un pur délice, parce que tout lui va, forcément. Et même si elle avoue trouver certaines pièces de ce shooting un rien too much pour être adoptées au quotidien, elle apparaît divine dans toutes, sans exception. Elle prend la pose avec sérieux et implication.

En backstage, elle s’enthousiasme pour un pull orange, une couleur qui sublime son teint. Elle le porterait bien avec un slim noir, l’une des pièces clés de son dressing. Avant de clore le shooting, nous jetons un dernier coup d’œil aux images prises durant la matinée. Nafi sourit, visiblement étonnée de se découvrir sous un jour nouveau.

GAEL en aoûtDécouvrez-en plus sur notre Guest Nafi Thiam dans le GAEL d’août, disponible en librairie!

À découvrir: