Home People Hugh Grant, iconique et ironique
Hugh Grant, iconique et ironique

Une interview avec Hugh Grant, c’est quitte ou double. Avec le soleil parisien et un excellent jambon-beurre, ça a été un super moment. Pour la sortie de “Florence Foster Jenkins“, l’iconique et ironique acteur m’a fait cadeau d’une exclu pour la Belgique. Par Joëlle Lehrer

Tout le monde vous attendait dans le nouveau Bridget Jones et vous revenez avec “Florence Foster Jenkins”. Pourquoi et comment cela se fait-il?

L’histoire relative au nouveau Bridget Jones est vraiment longue à raconter. Pour ce qui est de “Florence Foster Jenkins“, j’ai eu l’occasion de croiser plusieurs fois Stephen Frears, le réalisateur, alors que je menais ma campagne politique contre le harcèlement médiatique et le hacking (ndlr: cette campagne s’appelle Hacker Off et fait référence au hacking, le piratage des données téléphoniques personnelles dont l’acteur fut victime en 2011. Des reporters du journal “News of The World” l’avaient mis sur écoute). Il me répétait à chaque fois: “Faisons un film!”. Et moi, je lui répondais: “Je ne crois pas, Stephen. J’ai laissé le show-business derrière moi”. Puis, alors que je ne m’y attendais pas du tout, il m’a envoyé ce scénario que j’ai trouvé très drôle et émouvant et dans lequel, il y avait un bon rôle pour moi. Et Meryl Streep. Et si je n’avais pas accepté ce défi, je n’aurais jamais pu me regarder dans la glace.”

Pour vous, le cinéma, c’était terminé.

Pas terminé mais ce n’était plus mon principal intérêt. J’étais à fond dans ma campagne politique et j’avais des enfants. Il y avait donc des choses qui m’importaient davantage.

C’est bien! C’était donc une deuxième vie. Beaucoup de gens rêvent de ça.

Nous vivons longtemps. Une carrière à faire la même chose peut devenir fastidieux. Je pense qu’on a besoin parfois d’essayer d’autres choses.

Mais il y a dix ans, vous n’auriez pas imaginé que vous seriez, un jour, happé par la politique et la famille.

Oui, je sais, c’est étrange!

-“Florence Foster Jenkins” de Stephen Frears sort le 3 août.

-Lire l’intégralité de l’interview dans le GAEL d’août