Home People Naomi Watts, haut voltage
Naomi Watts, haut voltage

Dans While We're Young, elle est une bobo dans l'âme. Dans la réalité, Naomi Watts vit à Los Angeles et fait de la méditation dès qu'elle peut. Rencontre exclusive à Beverly Hills. Par Joëlle Lehrer

Qu'est-ce qui vous a fait accepter de tourner While We're Young?

Le scénario, d'abord! Il est sans défaut. Noah Baumbach, le réalisateur et scénariste, a une façon unique de traiter chacun de ses personnages et de leur donner vie. Et le rythme de l'histoire, comme celui des dialogues, est parfait. Ça fonctionne très bien. Chaque fois que l'on s'embarque dans un nouveau rôle, on espère trouver sa voix. On y ajoute son propre beat et quelques morceaux de soi. Mais avec Noah, tout cela est déjà fait.

Ce film traite de la culture jeune et pose aussi la question de l'âge. Nous permettons-nous de vieillir?

Ouh! C'est la question à un million de dollars! Après avoir vu le film, on s'interroge à ce sujet. Nous sommes tous pareils. Nous pensons tous, par exemple, que c'est mieux ailleurs, que c'est mieux d'être plus jeune si l'on est plus vieux et plus vieux, si l'on est plus jeune. Mais si nous pouvions seulement faire confiance à l'instant présent et le vivre pleinement, ce serait formidable pour tout le monde.

J.L.

-"While We're Young", de Noah Baumbach, sort le 22 juillet.

Lire l'intégralité de l'interview dans le GAEL de juillet.