Soignée mais pas Barbie, l’éditrice de C’est du belge nous donne envie d’aimer notre féminité. Marie-Hélène Vanderborght confie ses élans mode et beauté. Par Anne-Sophie Kersten.

Ton style « tout toi » ?

Les vêtements qui bougent, les longues robes. J’ai gardé un lien avec la petite fille aux jupes de princesse. J’assume complètement les bracelets qui font du bruit, les talons… Je me reconnais tip top dans la marque Rouje, créée par Jeanne Damas.

Et le confort ?

Ah, ça va de soi ! Je ne vais pas mettre des talons pour une journée shopping,
c’est ridicule. La règle, c’est une tenue adaptée à la circonstance. C’est le secret, c’est ce que j’enseigne à ma fille de 22 ans.

Des bijoux ?

Je ne sors jamais sans boucles d’oreille, comme ces pendants avec une perle, souvent perdus et rachetés en 25 ans. Quand je sors, j’adore les grosses boucles d’oreille des Belges Tatiana Verstraeten et Christine Bekaert. Je porte toujours mes bracelets de perles, mails ils ont perdu toutes leurs breloques qui faisaient du bruit…. Récemment, j’ai craqué pour un beau bracelet Chanel vintage, avec des pièces en guise de breloques. Au cou, je mixe de fines chaînes en or, avec leurs petites médailles, souvent chinées en vacances.

Tu es toujours bien coiffée !

Ah bon ? J’attache souvent mes cheveux, en laissant des mèches lâches pour éviter l’effet apprêté. Gerald me qualifie de « gipsy chic ». Lors de changements de vie, j’ai essayé d’autres longueurs, mais j’étais mal avec les cheveux courts, comme si ma féminité se jouait au niveau de ma nuque !

Tes astuces make-up ?

S’il ne fallait qu’une chose : du mascara. Et puis je renforce un peu les sourcils. Je mets tous les jours du fond de teint. Quand je suis fatiguée, j’illumine les zones sombres avec la Touche Éclat d’Yves Saint Laurent. Magique ! Si j’ai la peau un peu sèche, je laisse poser un masque Avène une nuit. Je porte un vrai rouge à lèvres à l’occasion, sinon ce sera juste un gloss. Pas question de devoir vérifier la tenue toutes les heures.

Encore des dadas belges ?

Les pulls Maï, les bijoux Olivia Hainaut et les robes Bernadette.

Découvrez notre rencontre avec l’équipe de C’est du Belge en intégralité dans le GAEL d’avril, disponible en librairie et en grande surface!

Spécial Belgique! Ce que vous réserve le GAEL d'avril

Lisez aussi: