Home People Celebs Virginie Hocq: son univers personnel

Virginie Hocq: son univers personnel

Virginie Hocq: son univers personnel

Virginie Hocq aime les sacs, les bougies Dyptique et a un rapport particulier au chiffre 8… Contours de son univers personnel.

Depuis sa première imitation de pub à l’âge de 5 ans, la comédienne de 40 ans trace de plus en plus concrètement les contours de son univers personnel. Tête-à-tête et shooting dans son chaleureux appartement bruxellois où elle se livre, entre autres, en quelques objets.

Le chiffre 8

Virginie Hocq en portrait intime

À 8 ans, j’ai participé à un spectacle à l’école. En sortant de scène, j’ai dit à mes parents: «Je veux faire du théâtre.» Mon père a dit: «Termine ton Coca, on verra après.» Ils m’ont inscrite en septembre à l’académie de Braine-l’Alleud, je n’ai plus jamais arrêté. Toute ma famille m’a toujours encouragée. Quand on regardait l’émission de Drucker, la mère de ma cousine disait: «Un jour, tu seras là-bas.»

«Ce chiffre 8 était en façade de mon salon d’esthétique dans le film La Liste de mes envies. Mon amoureux l’a détourné en porte-clés. Plus tard, il m’a composé un porte-colliers avec un ancien râteau.»

Les sacs

Virginie Hocq en portrait intime

«J’adore les sacs, c’est peut-être mon seul côté fille. J’aime particulièrement la marque Jérôme Dreyfuss. J’adorerais le représenter. À bon entendeur…»

Les bougies Dyptique

Virginie Hocq en portrait intime

«J’ai les mêmes bougies Diptyque à Paris et à Bruxelles, pour y diffuser la même odeur. Ma préférée c’est Oyedo, mais ils ne la font plus hélas.»

Sa malle aux trésors (de brocante)

Virginie Hocq en portrait intime

«Mon homme est hyper doué pour repérer les trésors dans les brocantes. Cette malle Vuitton, on l’a achetée à 39€ près de la basilique de Koekelberg. Dire qu’ils avaient une affiche: “Ici, nous expertisons vos biens”!»
 

Ses recettes de grand-mère

Virginie Hocq en portrait intime

«Mon top livre de cuisine. On ne met pas de crème fraîche dans la carbonara, mais beaucoup de parmesan!»
 

Son goût pour l’art

Virginie Hocq en portrait intime

«J’ai flashé sur ces bonshommes lunaires d’Emmanuel Picard dans une galerie où on m’avait convaincue d’exposer mes photos. Finalement, je n’ai rien voulu vendre. Mais j’ai acheté!»

Sa salle de gym portative

Virginie Hocq en portrait intime

«Ma salle de gym portative. J’ai peu le temps d’aller en salle. Alors, soit je pleure, soit je suis mes petits cours pour femmes enceintes sur le web.»
 
Retrouvez l’interview-portrait de Virginie Hocq dans votre magazine GAEL d’octobre.
 
Les photos des objets sont de Filip Van Roe.