Home People Celebs Ophélie Fontana change de rythme
Ophélie Fontana change de rythme

Notre GAEL guest du mois de juillet Ophélie Fontana nous livre ses 3 conseils pour changer de rythme.  

Entre ses nombreuses tâches professionnelles de journaliste et présentatrice de la RTBF et sa famille recomposée, Ophélie Fontana n’a pas toujours l’occasion de casser le rythme, de  déconnecter et de s’octroyer un moment à elle. Dans notre numéro du mois de juillet, elle se confie sur son quotidien parfois effréné et nous donne ses astuces pour enfin débrancher.  

HYPERCONNECTIVITE:

«En tant que journaliste et face à l’évolution des technologies, je suis connectée en permanence. C’est presque une obligation, dans la mesure où Internet et les réseaux sociaux sont devenus le faisceau par lequel les informations nous parviennent en premier lieu. Pareil avec les e-mails qui nous arrivent en continu tout au long de la journée. Une fois qu’on rentre chez soi, pas facile de couper le contact. Quand je ne travaille pas, je pourrais, a priori, m’offrir le luxe de ne pas suivre l’évolution de l’actualité en temps réel. C’est précisément dans ces moments-là que je mesure la nécessité de lâcher prise.» 

"Quand je suis à l’étranger, je me connecte une fois par jour maximum."

DECONNEXION:

«Le soir, après le boulot, je me force à décrocher un minimum. Pourtant, il est tentant de continuer à consulter ses mails sur sa tablette pendant qu’on regarde la télé. Pour éviter cet écueil, je m’autodiscipline: si je regarde la télé, je ne fais rien d’autre. Je m’oblige aussi, même si ce n’est pas toujours évident, à me passer de mon GSM. Le plus facile, c’est de tenter l’expérience pendant le week-end et les grandes vacances. Quand je suis à l’étranger, je me connecte une fois par jour maximum.»  

SES 3 CONSEILS:

  • A la maison et/ou en vacances, mettez-vous des limites concernant l’utilisation du smartphone et/ou de la tablette. C’est un peu rigide comme méthode, mais ça marche.
  • Redonnez du temps au temps. En d’autres termes: ne vous sentez plus obligé de répondre dans la seconde à une sollicitation (Facebook, par exemple) ou à un e-mail.
  • Faites preuve de vigilance concernant les enfants et leur rapport au smartphone. Il est encore plus difficile pour cette génération de ne pas devenir accro

Retrouvez d'autres conseils pour changer de rythme dans votre magazine GAEL de juillet, actuellement en librairie, et lisez aussi notre article "Loin du boulot, comment je déconnecte?"

POURSUIVEZ VOTRE LECTURE: