Home People Arno, futur vintage…
Arno, futur vintage...

Arno sort "Future Vintage". Un album enregistré entre Ostende et Bristol. Avec le bassiste de Portishead et le guitariste de PJ Harvey. Interview de notre incorrigible rocker national par Joëlle Lehrer dans le GAEL d'octobre.

 

"Future Vintage", ce nouvel Arno, a été réalisé à Ostende et à Bristol. C'est un album de bord de mer?

"Oui, avec des mouettes. J'ai choisi Bristol sur conseil de mon frère. Dans le passé, j'ai enregistré un peu partout, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Angleterre ou en Allemagne. Mais cela n'était pas arrivé depuis longtemps. Mon frangin m'a dit: 'Tu dois trouver un autre endroit, des autres gens, un autre son.' Etre ailleurs, ça change tout."

Et Ostende aussi?

"En une heure, je vois quatre Spilliaert. Ensor, Spilliaert et les autres peintres ostendais ont inventé le 'appel-blauw-zeer'. La pomme, le bleu, la mer, le vert. C'est de l'ostendais. Même les Flamands ne le comprennent pas! (Rires). Karl Marx n'a pas écrit son manifeste à Bruxelles mais à Ostende. Einstein a vécu pas loin. Le premier casino a été construit avant la tour Eiffel."

 

Et à Bristol, qu'avez-vous trouvé?

"J'ai travaillé avec le bassiste de Massive Attack, Portishead et Robert Plant. Et aussi avec John Parish, connu pour ses collaborations avec PJ Harvey. C'est un son brut. J'ai écrit les morceaux très vite. Je suis très impulsif."

J.L.

Arno sera en concert à l'AB les 19 et 20 décembre.

Lire l'intégralité de l'interview dans notre numéro d'octobre.