Aujourd’hui, la Princesse Elisabeth célèbre ses 21 ans! L’occasion de revenir sur le parcours de cette élève modèle, cette icône de mode et cette future reine. 5 informations méconnues que nous avons trouvées dans le livre dédié à la jeune princesse écrit par Jo De Poorter.

Notre future reine est aussi une véritable icône de mode! On vous a répertorié ses plus beaux looks ici.

01

Un prénom inspiré de Sissi

Élisabeth Thérèse Marie Hélène: tel est le nom complet de la jeune héritière qui porte le titre officiel de Duchesse de Brabant. Son prénom n’a pas été choisi au hasard: il s’agit d’un hommage à son arrière-arrière-grand-mère Elisabeth, troisième reine des Belges. L’épouse du roi Albert Ier, portait le nom de sa marraine, qui n’était autre que l’impératrice Sissi. 

02

Une reine des lettres

Elisabeth est parfaitement bilingue depuis son plus jeune âge. Lors de l’inauguration de la base belge située au pôle Sud, la princesse a souhaité bonne chance aux scientifiques en néerlandais et en français. La princesse est la première de sa famille à fréquenter une école néerlandophone à Bruxelles et parle également l’allemand et l’anglais. Même le chinois ne lui est pas complètement inconnu. Son multilinguisme est une énorme valeur ajoutée en tant que future reine.

03

Des menaces de kidnapping

En 2013, lors d’une visite officielle du Roi et de la Reine au Grand-Duché de Luxembourg, les journaux belges reçoivent une lettre de menace adressée au nouveau Roi Philippe. L’expéditeur anonyme se plaint de la politique migratoire de la Belgique et a également menacé de kidnapper la princesse Elisabeth ( qui était alors âgée de douze ans). L’Organe de coordination de l’évaluation des menaces (OCAD) et la police ont décidé de renforcer la protection de la jeune princesse avant d’apprendre, peu de temps après, qu’il s’agissait de fausses menaces.

04

MISSION SURPRISE AU KENYA

C’est en 2019 que la princesse a eu droit à sa première mission étrangère. Elle a accompagné sa mère, la reine Mathilde, lors d’une visite au Kenya. Cependant, personne ne savait qu’Elisabeth faisait partie des invités. Une demande de billet d’avion supplémentaire pour un certain “Patrick” a éveillé les doutes des employés du palais. Patrick, le soit disant “attaché de presse” de la famille a été remplacé par la jeune princesse lors de l’embarquement, surprise!

05

Pas d’allocation (pour le moment)

Jusqu’à ses dix-huit ans, sa tante Astrid pouvait devenir régente du royaume de Belgique en cas de décès du roi Philippe. Depuis son dix-huitième anniversaire, Elisabeth peut être directement couronnée chef d’Etat. Elle pourrait prétendre à une dotation annuelle de 961 000 euros, mais la princesse a choisi de ne recevoir aucune allocation de l’État pendant ses études.

+ de new royales