Home Mode Triste nouvelle pour la création belge

Triste nouvelle pour la création belge

Triste nouvelle pour la création belge

Après Walter Van Beirendonck en février dernier, c’est au tour du créateur Christophe Coppens  de déposer le bilan.

Christophe Coppens met fin à 21 ans de création

Principalement connu pour ses chapeaux, qui ont coiffé plus d’une célébrité, le créateur de mode belge Christophe Coppens a annoncé ce matin dans la presse qu’il était contraint de déposer le bilan, après 21 ans d’activité et à la veille de l’ouverture de sa première boutique à Paris.

«En 21 ans, je n’ai fait que passer d’une crise à l’autre», a-t-il déclaré au quotidien De Morgen. Et le climat économique ambiant semble avoir eu raison de la griffe pointue. «Payer des salaires en Belgique, produire de la qualité en quantité limitée sont devenus pratiquement impossibles», explique Christophe Coppens lui-même (en anglais) sur son blog.

Coppens l’artiste, Coppens le modiste, mais pas modeux, qui a toujours refusé de subordonner la création aux contraintes de l’économie de marché d’aujourd’hui.  Et tout le dilemme est là : «les boutiques préfèrent des accessoires moins coûteux, des gimmicks ou tout ce qui ressemble à la hype du moment». Des impératifs qui ne correspondent en rien à ses collections, comme il le souligne lui-même.

C’est ce cercle vicieux qui a contraint le talentueux Coppens à mettre la clé sous la porte, à tirer sa révérence. Nous, nous lui tirons tristement notre chapeau.

Blog de Christophe Coppens
L'univers Christophe Coppens

S.Z.