Elles sont belles, elles sont tendance, elles posent pour les plus grands magazines et… elles ont plus de 80 ans. Zoom sur ces mamies stars de 2016.

“La beauté d’une femme grandit avec les années.” Cette phrase n’est pas de nous, mais d’Audrey Hepburn. Quelques décennies plus tard, les femmes mûres occupent enfin la place qu’elles méritent dans les campagnes de pub et les magazines.

UN VENT DE DIVERSITÉ

Pendant plusieurs décennies, les reines des podiums ont été choisies en fonction de critères plus ou moins identiques: peau claire, jeunesse, minceur. Hormis quelques visages légèrement atypiques sur l’un ou l’autre catwalk, la majorité des mannequins bankables répondait aux exigences d’un secteur qui ne semblait laisser aucune place aux rondeurs ni à la vieillesse.

Et puis, un beau jour, des voix se sont élevées pour réclamer davantage de diversité dans le secteur. Motif invoqué: si la mode est censée incarner la société dans laquelle nous vivons, il est logique que les mannequins ne soient pas seulement le reflet d’un classicisme qui ne correspond en rien à la réalité. Pendant trop longtemps, en effet, il a été difficile de percer dans le métier si on était noire, ronde ou… âgée de plus de 30 ans.

Connaissez-vous Modibodi, la marque de lingerie sans Photoshop?

CHANGEMENT EN VUE

Pour sa campagne automne-hiver, Marc Jacobs, d’habitude porté sur les filles très jeunes, a choisi de mettre en scène Sissy Spacek, une actrice de 66 ans. «C’est une femme qui continue à évoluer et à en inspirer d’autres», a-t-il écrit sur Instagram pour justifier son choix. Pour la campagne Dolce & Gabbana, une femme d’âge mûr côtoyait une future maman. Quant à Iris Apfel (95 ans!), elle semble s’être follement amusée à poser pour la marque d’accessoires Kate Spade.

« Pour son spécial maillots, le magazine amÉricain Sports Illustrated a choisi Nicola Griffin, 56 ans. »

Notre coup de cœur absolu reste toutefois les images de Grace Coddington, l’ex-styliste de Vogue, pour la campagne Calvin Klein. Sa joie de vivre teintée d’une incroyable sérénité est la meilleure publicité qui soit. Dernier exemple et non des moindres: pour son numéro spécial maillots de bain, le magazine américain culte Sports Illustrated a, pour la première fois de son histoire, décidé de publier une image d’une sublime quinqua au corps doré. Nicola Griffin (56 ans) a prouvé, si c’était nécessaire, qu’une femme d’âge mûr est tout à fait capable de faire la promotion de maillots de bain, mais aussi d’inspirer d’autres femmes.

LES 4 MAMIES STARS DE 2016

1. IRIS APFEL (95 ans)

À 95 ans, Iris Apfel est une vraie icône mode: architecte (la déco de la maison blanche, c’était elle, pendant plus de 40 ans), muse, entrepreneuse, elle est l’égérie de nombreuse marques, voire même l’objet de documentaires et d’expositions! Un monument de la fashion qui n’a jamais eu autant de succès qu’à son grand âge.

2. BO GILBERT (101 ANS)

C’est la toute première mannequin a avoir posé pour Vogue. Du coup, en 2016, lorsque le magazine a soufflé ses 100 bougies, Bo était évidemment de la fête. Castée par le grand magasin américain Harvey Nichols, elle a posé pour sa campagne de pub. Le début d’une nouvelle carrière pour cette femme qui a travaillé toute sa vie non pas en tant que mannequin, mais… dans une maison de repos.

3. BADDIE WINKLE (87 ANS)

UNE PHOTO PUBLIÉE PAR BADDDIIIE (@BADDIEWINKLE) LE

Si vous jetez un œil sur la page Instagram de cette étonnante vieille dame , vous ne pourrez que sourire à la phrase qu’elle a choisie en guise de présentation: «Stealing your man since 1928». Ses photos sont hilarantes, pleines de joie de vivre et d’exubérance. Rien d’étonnant qu’elle comptabilise… 2,3 millions de followers.

4. CARMEN DELL’OREFICE (84 ANS)

Impliquée depuis toujours dans le business de la mode, elle a posé pour Salvador Dalí. À 15 ans, elle décroche sa première couverture de magazine, mais plaque tout 15 ans plus tard, histoire de profiter de la vie. Aujourd’hui, elle est à nouveau sur le devant de la scène fashion: «Je travaille plus que jamais et j’apprends une foule de choses.» Omniprésente pendant les fashion weeks, elle est très proche d’Iris Apfel.

Poursuivez votre lecture: