Sonia Rykiel, la célèbre couturière française, atteinte de la maladie de Parkinson, est décédée à Paris. Retour sur un parcours exemplaire.

LA REINE DU TRICOT

Elle était surnommée «la Reine du tricot»: Sonia Rykiel, née Sonia Flis dans le Paris de 1930 de parents d’origine russo-roumaine, est décédée des suites de sa maladie de Parkinson. Princesse de la maille et du ligné coloré, elle a étrenné sa chevelure de feu, reconnaissable entre mille dans le monde de la mode depuis le début des années 60, lorsqu’un pull tricoté la «lança» dans le milieu. Les célébrités de l’époque (Hepburn, Bardot, Hardy…) en feront vite leur accessoire fétiche – la rousse flamboyante était fermement installée après une montée en flèche quasi-instantanée. En 1968, Sonia Rykiel lance sa propre maison, qui porte son nom.

FEMME LIBERÉE, FEMME COLORÉE

Et on peut dire que Rykiel imprimera la mode d’une marque de fabrique bien à elle: portée par le mouvement de libération de la femme, la créatrice prône une mode décomplexée et affranchie, une «démode» libérée des tailleurs serrés dans lesquelles les femmes s’engonçaient par tradition. Très vite, elle lance ses défilés novateurs, où les modèles rient aux éclats et danse le long du catwalk tout en présentant les magnifiques vêtements édulcorés à souhait. Le «style Rykiel» est lancé pour de bon. Et il inspire encore aujourd’hui, tant les jeunes créateurs que les modeuses.

RYKIEL: LA RELÈVE

Nul doute que la relève de la maison Rykiel est assurée par sa fille Nathalie, qui prend les commandes de la direction générale et artistique de l’entreprise en 1995. En 2007, elle devient Présidente de Sonia Rykiel: une nomination qui répond tristement à la détérioration de la santé de sa mère, atteinte de la maladie de Parkinson depuis des années. Nathalie Rykiel est donc l’héritière naturelle de la maison; reste à savoir s’il elle s’entourera de nouvelles têtes (dont Julie de Libran, directrice artistique depuis 2014) pour faire perdurer le style Rykiel que l’on aime tant…

EN VIDÉO: LE DÉFILÉ DES 40 ANS DE LA MAISON RYKIEL:

HAUTE COUTURE:

PARTAGER