Parce que vous l’adorez ou parce qu’elle a vidé votre compte en banque: vous avez envie de rentabiliser votre veste de ski et de la porter au quotidien. Bonne ou mauvaise idée?

La question mode

«En parcourant les images des défilés, j’ai vu des looks inspirés de ceux que les skieurs affichent sur les pistes. On dirait bien que les tenues liées aux sports de glisse ont désormais leur place en dehors des vacances à la montagne. J’aime bien l’idée, mais comment je fais pour me l’approprier dans la vraie vie?»

CÉCILE, 42 ANS, par e-mail.

L’avis de notre experte mode

Chère Cécile,

Moi qui ne suis absolument pas skieuse, je vous aurais répondu, jusqu’il y a peu, de laisser votre combi waterproof au crochet d’un chalet à Chamonix ou à Méribel. Je vous aurais en outre conseillé d’affronter le froid des villes emmitouflée dans un chic et long manteau camel. Mais ça, c’était avant. Avant que le sportswear n’envahisse le catwalk et que les marques ne se mettent en tête de le rendre tellement désirable qu’on n’a plus qu’une seule envie: l’adopter au quotidien. Conséquence: les pièces en nylon et autres matières techniques conçues pour affronter le froid, le vent et la pluie jouent les premiers rôles dans notre vestiaire urbain, chic et contemporain. Reste à savoir comment s’approprier ces différentes propositions sans risquer d’essuyer des blagues sur nos skis et nos bâtons qu’on aurait oubliés à la station.

Quelques règles

Première règle: il est indispensable, crédibilité fashion oblige, de miser sur des marques de qualité qui ont fait leurs preuves sur les pistes. Et si, comme moi, la vision d’une remontée mécanique vous plonge dans l’angoisse, sachez que Moncler, Rossignol, Woolrich, Fusalp ou encore Toni Sailer font partie des valeurs sûres.

« Jouez-la 50/50 en mixant pièces sportswear et accessoires plus glam »

Règle numéro deux: jouez-la 50/50 en mixant pièces sportswear (veste, pan- talon de ski, bonnet à pompon…) et accessoires plus glam (chaussures à talon, sac funky, bijoux décalés). N’hésitez pas à sortir le grand jeu et à soigner chaque détail, dont votre maquillage qui se doit d’être joliment glam. Il ne vous reste ensuite plus qu’à décider si vous réservez ce look à vos after-ski à La Plagne ou si, en vraie modeuse, vous oserez l’adopter, par minitouches, à Bruxelles ou à Namur. Notez qu’un simple bracelet inspiré de l’univers de la montagne ou un bonnet à motifs a le chic pour twister un look trop sage.

Le shopping après ski

La doudoune

Toni Sailer, 1 250 €, à shopper ici

Pantalon flare à carreaux

Moncler Grenoble, 895 € à shopper ici

Sweater noir

Amator, 129 €

Bonnet

Perfect Moment, 85 € à shopper ici

Mules en léopard

Sam Edelman, 180 € à shopper ici

Doudoune

Woolrich 700 €, à shopper ici

Pantalon de ski

Perfect Moment, 375 € à shopper ici

Bracelet


Dsquared, prix sur demande

Clutch en acrylique

Edie Parker, 1 385 €, à shopper ici

Mules à talon

Arket, 135 €.

+ de tendances mode