Exit nos a priori mode. Marie Honnay, notre experte fashion, déshabille nos certitudes et décrypte les tendances de la saison, testing à l’appui. Elle nous livre son verdict et ses bons plans pour assurer en mode stylé.

La mode green, on s’y met ou pas?

Ces dernières années, la mode éthique a perdu son caractère tristounet. Plus branchés, les vêtements en coton biologique ont désormais tout de qu’il faut dans l’ourlet pour séduire les plus réfractaires à l’esprit trop babo des fringues green des seventies. Mais alors, me direz-vous, qu’est ce qui nous empêche de craquer massivement pour cette approche résolument dans l’air du temps? Disons: un manque de fantaisie. Car si les matières écologiques sont douces et agréables à porter, on ne peut souvent pas les classer dans le registre des pièces à haut potentiel séduction. Ca ne veut pas dire qu’on doit les bouder. Au contraire. Je me suis d’ailleurs amusée à les twister sur base de deux robes Made and More en coton biologique: une première en bleu denim et l’autre, un modèle à rayures marines.

L’éthique en pratique

Faire le tri entre éthique et non-éthique peut s’apparenter à une vraie séance de prise-de-tête. A ce titre, le label belge Made & More et son système de traçabilité par QR code est un vrai bon plan – La bonne idée: miser sur des labels dont vous connaissez la dimension éthique ou sur des sites qui en ont fait leur spécialité. C’est par exemple le cas de YOOXYGEN, la section dédiée à la mode responsable de l’e-shop yoox.com. Lorsque vous décidez de secouer votre robe en coton bio, la première possibilité consiste à lui donner une touche tendance et décalée. Sur mon petit modèle trapèze en coton esprit denim, j’ai posé une veste Filles a Papa, un label belge que je sais attentif au caractère éthique de sa production. Pas de stress non plus du côté de ces boots trendy et sexy puisqu’elles sont signées Stella McCartney, la reine du green, l’une des seules marques de luxe à avoir renoncé au cuir, à la fourrure, etc. Autre possibilité: la superposition et l’ajout de détails tendances – comme ici la dentelle – qui donnent plus de caractère à une silhouette.

Mon verdict

A condition de se donner un tout petit peu de mal (lire les étiquettes, fréquenter les bons sites, privilégier les labels dont vous avez vérifié l’approche éthique…), s’habiller green n’a plus rien d’un casse-cintre. Sans parler (et ça, j’ai pu le vérifier) du plaisir de porter une robe coupée dans une matière qui veut à la fois du bien à la terre … et à notre peau.

Mode green: mini shopping

Ethique de luxe

Robe Maiyet, 566 € sur yoox.com (projet Yooxygen)

Pastel éthique

Pantalon rose Edun, 336 € sur yoox.com (projet Yooxygen)

Eco-Bonbon

Sac MOIMOI, 189 € sur Made and More

Valeur sûre

Baskets Veja, 99 €

Plus de mode: