Exit nos a priori mode. Marie Honnay, notre experte fashion, déshabille nos certitudes et décrypte les tendances de la saison, testing à l’appui. Elle nous livre son verdict et ses bons plans pour assurer en mode stylé.

Le legging, bonne ou mauvaise idée?

Depuis quelques saisons, les modeuses n’ont plus qu’un mot à la bouche: athleisure. Cette contraction des mots athletic et leisure se passe de commentaire. Oui, on aime l’idée d’enfiler les bases du vestiaire sportswear pour aller bosser, sortir au resto, etc. D’autant que ces pièces de plus en plus sophistiquées se marient parfaitement à nos vêtements plus chics. J’ai testé le concept sur base d’un legging bleu marine issu de la deuxième collection de la marque belge Nunu Activewear et d’un modèle super estival signé Franklin Marshall.

Le legging mode d’emploi

Tant qu’à jouer le jeu, j’ai poussé jusqu’au bout l’idée de détourner mon legging de sa fonction première en lui donnant une allure city, puis carrément estivale. Dans le cas numéro un, je l’ai mixé à un sweater gris basique. Le port d’escarpins est souhaitable pour casser l’esprit sporty, mais vous pouvez aussi miser sur des mocassins si vous devez marcher beaucoup. Ajoutez un tote en toile pour accentuer l’allure cool et urbaine. Dans un registre plus funky, j’adore l’addition legging + chemise ou pull XL. Le bon plan pour créer un joli contraste casual/trendy: miser sur une pièce féminine comme ce pull Valentine Witmeur Lab à manches bouffantes et des accessoires féminins et colorés, type mules (grosse tendance de l’été) et mini sac fluo.

Mon verdict

Le legging, c’est le nouveau collant. Plus gainant et opaque, il peut même camoufler certains défauts. Attention toutefois de porter un truc long par dessus. Même sur une fille mince, le legging ne tolère pas le top cropped. La saison prochaine, vous pourrez aussi l’adopter sous un trench, une minirobe, un grand chemisier en dentelle et, plus tard, un gros manteau d’hiver.

Le legging 2017: mini shopping

Couture

Versace, 316 € sur Farfetch

Eighties

Zara, 19,95 €

Disco

H&M, 19,99 €

Graphique

No Kai’Oi, 164 € sur Farfetch

Plus d’actu mode: