Terminé, les jambes allumettes, les côtes ultra marquées et les poignets aussi fins que des poireaux pour les mannequins des groupes LVMH et Kering.  Les deux géants du luxe ne veulent plus voir des mannequins taille 32 défiler sur leurs podiums.

Grande nouvelle dans le monde de la mode! Deux géants du luxe, LVMH (Vuitton, Dior, Givenchy…) et Kering (Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Stella McCartney…) ont décidé de lutter activement contre l’anorexie, un trouble alimentaire malheureusement très présent dans le monde du mannequinat. Comment comptent-ils s’y prendre? Les deux groupes ont signé une charte commune qu’ils ont rendue publique ce mercredi, la veille des premiers défilés de la Fashion Week de New York. Parmi leurs différents objectifs, les directeurs aimeraient supprimer la taille 32 pour toutes les marques détenues par les deux groupes. « Un certain nombre de créateurs faisaient faire leurs prototypes en 32. C’est maintenant terminé, les tailles seront désormais à partir du 34, ce qui est déjà assez petit« , a précisé Antoine Arnault, membre du Conseil d’Administration de LVMH, à l’AFP.

Pas que les tailles

La silhouette des mannequins n’est pas la seule préoccupation des deux géants de la mode. Ils seront désormais également attentifs à l’âge de leurs égéries. Avec l’adoption de cette charte, seuls les mannequins de plus de 16 ans pourront défiler sur les podiums. Autre mesure, les marques détenues par les deux enseignes s’engagent à ne travailler qu’avec des mannequins en possession d’un certificat médical valide, obtenu dans les six mois précédant la séance photo ou le défilé.

Ces mesures font écho aux différentes lois françaises adoptées en mai 2016. En effet, la ministre de la Santé Marisol Touraine avait fait voter deux lois concernant le bien-être des mannequins! Désormais, les modèles, avant de signer leur contrat pour un défilé ou une campagne, doivent obtenir un certificat d’aptitude physique et mental. Ce dernier indiquera leur indice de masse (IMC) corporel (qui doit être désormais supérieur à 18,5). Mais la ministre a également pensé aux clients de ces marques puisque, à partir d’octobre, les campagnes de publicité retouchées devront être signalées au public.

Géants de la mode, suivez le mood!

« Nous espérons être une source d’inspiration pour l’ensemble du secteur, pour provoquer un vrai changement dans les conditions de travail des mannequins dans la mode« , a déclaré François-Henri Pinault, PDG de Kering. « En tant que groupe leader dans le domaine du luxe, nous estimons qu’il est de notre devoir d’être en première ligne sur cette initiative. Nous avons la responsabilité d’établir de nouveaux standards dans la mode, et nous espérons être suivis en cela par d’autres acteurs de notre secteur », a de son côté indiqué Antoine Arnault, membre du Conseil d’Administration de LVMH.

Une excellente démarche qui, on l’espère, sera suivie par d’autres grandes maisons de la mode. Le changement, c’est maintenant, comme diraient certains!

Quoi de neuf au rayon mode:

PARTAGER