Home Mode Le phénomène « capsule wardrobe »

Le phénomène « capsule wardrobe »

Le phénomène "capsule wardrobe"

La nouvelle lubie back to basics des modeuses, c’est la capsule wardrobe. Quésaco? Suivez le guide!

37 pièces: c’est en tout et pour tout ce que les adeptes de la «capsule wardrobe»  possèdent dans leur garde-robe. Une manière drastique de revenir à l’essentiel en matière de style –et de se simplifier grandement la vie. On vous explique.

CAPSULE WARDROBE: BACK TO BASICS

Qui n’a pas déjà expérimenté un floordrobe, un sol jonché de vêtements, accessoires et autres sacs à main, conséquence d’un pétage de plomb stylistique? Ce sentiment que l’on n’a plus rien à se mettre, alors même que notre garde-robe déborde de vêtements à peine portées? Cette envie irrépressible de racheter sans cesse des pièces certes à la mode mais jamais rentabilisées? 

Pour remédier à ce trop-plein qui en devient parfois ridicule, certaines ont choisi de revenir aux basiques, en réduisant drastiquement le contenu de leur armoire. Si le phénomène se repend particulièrement chez les modeuses ces derniers mois, la styliste Donna Karan s’en était déjà emparée dans les années ’80, avec sa fameuse «Capsule collection» de 7 pièces intemporelles et interchangeables.

L’objectif de la capsule wardrobe: ne garder que l’essentiel, en sélectionnant des pièces intemporelles et qui s’accordent toutes entre elles. Ainsi, le dressing contient tout le nécessaire pour des tenues quotidiennes, pour le travail comme pour des sorties ou des weekends relax, sans surplus inutile. Le tout en 37 pièces (bon, 40 ça marche aussi). Extrême, certes, mais plus qu’avantageux sur le plan de l’économie et de l’organisation. Et super pratique le moment venu de faire sa valise!

GAGNER DE L’ESPACE ET DU TEMPS

En sélectionnant le strict essentiel, on gagne forcément de la place. Pour vider son armoire, on trie ses vêtements et accessoires par caisses: ce qu’on donne à des copines, ce qu’on envoie éventuellement à des associations caritatives, ce qu’on ne veut plus jamais voir et en trop mauvais état pour donner… Au boulot! L’occasion aussi de faire un grand ménage et d’arranger de manière esthétique sa garde-robe; plus vos habits seront mis en valeur, plus vous aurez envie de les porter.

Indéniable aussi, le gain de temps: finie la demi-heure passée devant la commode le matin à se demander ce que l’on va enfiler.

Elaborer sa capsule wardrobe, ça passe aussi par une réflexion plus poussée au moment de l’achat des pièces. Quelle veste va avec quel pantalon mais aussi avec quelle autre jupe? Quel sac marchera avec quelle tenue? Objectif: avoir un maximum de combinaisons possibles à porter, pour rentabiliser chaque pièce au mieux. Au final, des tenues à mixer et à re-penser à l’infini avec seulement quelques pièces. Bonheur!

UN STYLE SIMPLE MAIS TOUJOURS DANS L’AIR DU TEMPS

Réduire sa garde-robe drastiquement ne signifie pas que vous êtes condamnée à porter vos habits infiniment et que vous ne pourrez plus jamais investir dans de nouveaux vêtements: les commandements de la capsule wardrobe vous autorisent à revoir votre garde-robe chaque saison, ou même plus fréquemment selon les envies.

On investit donc dans des pièces basiques et intemporelles, mais qui restent stylées: une belle capeline, un pantalon en cuir, une chemise blanche ultra-bien coupée, une blouse imprimée à enfiler avec une jupe ou un jean… Osez investir dans des pièces uniques: un manteau imprimé léopard, un peu effrayant au premier abord, peut pourtant s’accorder avec plus d’une pièce…

A noter: vous ne devez pas compter dans votre nombre de pièces « imposé » vos pyjamas, tenues de sport et autres habits de travail. Ouf! N’oubliez pas aussi que vous ne devez pas vous séparer de tout: au printemps par exemple, vous pouvez ranger vos manteaux d’hiver et vos bikinis échancrés au grenier et les ressortir au moment venu en l’échange d’une autre pièce –rassurez-vous, ils ne seront pas comptabilisés dans le quota!

FAIRE DES ECONOMIES

La capsule wardrobe, c’est la méthode idéale pour alléger notre porte-monnaie en temps financièrement difficiles. Beaucoup moins d’achats spontanés au compteur et de sauts impulsifs au centre commercial –finies les dépenses inutiles. On privilégie la qualité à la quantité; quitte à investir dans des basiques un peu plus chers, mais qui dureront longtemps et vieilliront bien. Vous serez ravie de voir qu’avec l’argent économisé des dépenses spontanées, vous pourrez peut-être vous offrir le sac à main de vos rêves à la saison prochaine…

Et en réduisant vos séances de shopping vous ne les apprécierez que mieux. A vous de jouer!

A VOIR EN VIDEO: La capsule wardrobe de printemps de la blogueuse Viviannadoesmakeup

POUR LES PROS DU DRESSING: