Marie Honnay, experte mode, partage chaque mois une marque locale qui la fait vibrer. Elle nous présente Lilu, une marque de sacs bruxelloise.

Qui se cache derrière cette marque ?

Emmanuelle Adam, une designer qui préfère laisser parler pour elle ses jolis sacs imaginés et assemblés à Bruxelles. En 2005, après une formation en droit et en gestion d’entreprise, elle reprend les rênes de Dequanter, une maison de maroquinerie installée galerie du Roi. Quelques années plus tard, elle s’installe dans un autre espace de la rue du Bailli, qui fait aussi office d’atelier. À force de voir ses clients s’intéresser au processus de fabrication des sacs, Emmanuelle a l’idée d’inviter ceux qui le souhaitent à jeter un œil à son atelier, situé à l’arrière du magasin. « Une approche un peu chronophage », concède Emmanuelle, mais qui renforce cette notion de transparence chère à la marque.

Pourquoi je craque ?

Parce que parler de made in Belgium et de slow fashion, c’est avant tout saluer le savoir-faire d’artisans qui perpétuent des techniques nobles, comme le travail du cuir. Celui utilisé pour les sacs Lilu est tanné de manière végétale. Quant aux sacs proprement dits, ils sont ancrés dans le quotidien des femmes qui se les approprient. Emmanuelle accorde donc une grande importance à leur légèreté et à leur fonctionnalité. Si vous rêvez d’un sac seau ou d’une pochette sur mesure, c’est possible, mais vous devrez attendre environ huit semaines, le temps qu’il faut pour créer un beau sac qui passe l’épreuve du temps. Et même si vous optez pour un modèle issu des collections classiques de Lilu, vous serez assurée de tenir contre vous un sac fabriqué en toute petite série, donc que vous ne verrez pas partout.

Label et la Belge: Lilu, le sac pionnier made in Brussels

La pièce à s’offrir absolument ?

Talisa, une besace en cuir (disponible en deux tailles) inspirée des sacs de chasse traditionnels, qui reflète totalement  les fondamentaux de la marque : un joli tressage, des couleurs chics et intemporelles (noir, blanc, naturel…), quelques petits clous pour la touche rock, une bandoulière ajustable vous permettant de le porter à l’épaule ou en bandoulière et un contenant suffisamment grand pour y glisser vos essentiels. Quant au nom, il fait référence à une chanson qu’Emmanuelle, fan de Karen O, écoutait en boucle quand elle a eu l’idée de ce modèle. Pour ses 15 ans, elle a décliné l’Asia, son modèle iconique, en version mini : un clin d’œil à l’esprit ludique et un peu rebelle de Lilu proposé dans quinze cuirs différents.

  • Les sacs Lilu sont vendus dans la boutique-atelier, 9, rue du Bailli, à Bruxelles, dans quelques magasins partenaires et sur l’e-shop lilu.be.