Marie Honnay, experte mode, partage chaque mois une marque locale qui la fait vibrer. Ce mois-ci, rencontre avec Mustafa, derrière le nouveau label Ataman.

Qui se cache derrière cette marque ?

Mustafa Ataman (36 ans) a grandi à Mons, mais ses racines sont en Turquie, son pays d’origine. Après ses études à l’Institut Francisco Ferrer à Bruxelles, il a choisi d’approfondir ses connaissances du métier à Paris, puis à Istanbul. L’occasion de s’immerger dans la culture de son pays. Mustafa a toujours voulu faire de la mode, alors pour réaliser son rêve, il s’est associé à deux autres créatrices (Atelier Annelies Bruneel et Mona Wie) pour ouvrir un espace de vente éphémère qui leur ressemble. Un lieu où la transparence et le dialogue avec les clientes sont au cœur du débat. « À trois, on peut partager le loyer,
mais aussi parler style, finitions, matières… Cette synergie aide vraiment à avancer », raconte Mustafa, qui souligne « la force du collectif » quand il s’agit de mener à bien un projet mode éthique et sincère.

“L’essence du label : un look princesse des Mille et une Nuits avec un twist minimaliste et contemporain”

Pourquoi je craque ?

En termes de coupes, le style Ataman joue la carte de l’audace et des volumes revisités. Quand j’enfile certaines de ses pièces, j’ai la sensation de me transformer en princesse moderne. L’ensemble pour lequel j’ai craqué est réalisé dans un crêpe de polyester et gaze de soie pour le crop top à manches ballon et dans un néoprène pour la jupe large esprit fifties ; des matières au look futuriste et des teintes pop-orientalistes qui cassent le côté romantique des coupes. Démarche éthique oblige, la plupart des tissus proviennent d’invendus des grandes maisons. Et pour éviter le gaspi, chaque pièce est réalisée en quelques exemplaires seulement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ataman (@ataman_label)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

La pièce à s’offrir ?

Prenez un look princesse des Mille et une Nuits. Donnez-lui un twist minimaliste et contemporain. Vous obtiendrez l’essence du style Ataman. En marge des propositions audacieuses, idéales pour les fêtes, j’ai aussi eu un coup de cœur pour le pantalon large à pinces en ottoman de soie, le caban revisité en néoprène rose, le crop top à manches e et lurex ou encore la robe longue en matière t-shirt.

  • LES PIÈCES ATAMAN SONT À DÉCOUVRIR DANS LA BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE DU LABEL, 37, RUE DARWIN, 1050 BRUXELLES. WWW.ATAMAN-LABEL.COM.