Parrainé par Livia Firth, épouse de Colin Firth, fondatrice de la plateforme Eco-Age, ce concours international soutenu par Value Retail (le groupe qui possède, entre autres, Maasmechelen Village), a pour mission d’offrir un soutien et une visibilité à des marques impliquées dans la recherche de solutions durables pour la filière textile. En attendant l’annonce du lauréat 2018 programmée ce 23 septembre à la Scala de Milan, nous avons assisté à la sélection des finalistes en juillet dernier à Paris. L’occasion de mettre en lumière 5 bonnes idées durables qui pourraient bien contribuer à sauver la planète.

5 IDEES MODE ET GREEN

L’archivage fashion

Plutôt que de créer de nouveaux tissus polluants, le label Teatum Jones a misé sur des étoffes européennes et éthiques issues de ses anciennes collections.

Le marketing green

Depuis 2015, le label italien WRAD utilise la puissance des réseaux sociaux pour véhiculer son message green à l’usage du public en invitant les Internautes à revoir leurs habitudes de consommation.

Le recyclage 3.0

La jeune marque américaine Behno mise sur l’Econyl, un nylon créé sur base de matériaux recyclés (comme des filets de pêche) et recyclables qu’on peut donc utiliser et réutiliser sans risque de pollution.

La coloration naturelle

Pour réaliser ses teintures et ses imprimés, le designer italien Davide Grillo mise sur des matériaux naturels comme les pelures d’oignon ou le brou de noix.

l’approche « low impact »

L’Italien Gilberto Calzolari a réalisé une robe sur base d’anciens sacs en toile de jute chinés aux puces et décorée de cristaux Swarovski garantis sans plomb. Une manière de réduire au minimum l’empreinte écologique des vêtements.