Home Mode D’où vient l’emblème des sacs Clio Goldbrenner?

D’où vient l’emblème des sacs Clio Goldbrenner?

D'où vient l'emblème des sacs Clio Goldbrenner?
La célèbre cotte de maille, marque de fabrique de Clio Goldbrenner, a une histoire! elle est le fruit d’une réflexion et de l’expérience personnelle de la créatrice. Clio raconte…

1)  La marque Clio Goldbrenner = une histoire personnelle

C’est sereine que la jeune créatrice s’est lancée dans la conception de sacs. Ce qui lui tenait vraiment à cœur c’était de créer SA marque, sa marque à elle. «Je voyais des marques qui fonctionnaient bien et ça m'inspirait. Je voulais faire un truc qui cartonne.» Mais au départ, elle ne souhaitait pas que sa marque porte son nom. 
 
«À vrai dire, au départ, je ne voulais pas que ma marque porte mon nom. Ça me stressait car cela implique de se livrer totalement. J’avais choisi autre chose. Mais un jour, alors que je me présentais pour participer à un salon professionnel, quelqu’un a attiré mon attention sur une autre jeune marque qui avait un nom presque identique. Je me souviens avoir pleuré dans le train qui me ramenait de Paris.» 
 
«C’était au tout début, j’avais 24 ans, je me lançais et "on avait volé mon idée"» 
 
Peu après cette mauvaise expérience, Clio assistait à un mariage à Ibiza avec ses amis. Toute la semaine, la jeune entrepreneuse les interroge. «Je leur demandais s’ils n’avaient pas une idée de nom, à tous les coups, ils me répondaient de prendre mon propre nom, Clio Goldbrenner.» Comme l’idée avait déjà commencé à faire son petit bout de chemin dans la tête de la jeune femme, de retour à Bruxelles, elle se décide et contacte sa graphiste. «Après tout, ça sonnait bien.» 
 

2) Les logos tape-à-l’œil = l'anti-luxe

En grande passionnée de cinéma et d’histoire, avec sa marque, la créatrice veut raconter une histoire, un univers autour de ses conceptions. Elle ne veut pas d'un simple logo.
 
«Je ne voulais pas arriver dans une boutique pour présenter ma marque et juste avoir à dire: voilà, c'est mon sac.»
«Et c’est vrai que je déteste les logos. On sait très rarement d’où je suis habillée, par exemple. Je ne porte jamais d’inscriptions sur mes vêtements. Je déteste les grandes inscriptions de marques, pour moi c’est l’anti-luxe. Mais je pense que quand on achète un sac d’un certain prix, la femme qui le porte aime tout de même avoir un sentiment de reconnaissance et d'appartenance. Elle apprécie que l'on distingue son sac, qu'on le reconnaisse… mais sans qu’on en voit trop. »
 

3) Goldbrenner = Celle qui fabrique l'or

«J'ai toujours adoré les bijoux, les bijoux très fins.» 
 
C’est dans cet esprit que Clio a eu l’idée de créer un bijou très fin et élégant sur ses sacs. Mais, pourquoi la cotte de maille? «J’ai choisi la cotte de maille dorée parce que mon nom de famille veut dire orfèvre, celui qui fabrique l’or.»
 
« Ce logo, pour moi c’est MA marque de fabrique.»