Depuis deux ans déjà, le sportswear repointe le bout de son nez grâce à la renaissance des marques des nineties FILA, Champion ou encore Ellesse. Par Mathilde Warnier.

Le sportswear des nineties: un retour… pour de bon

Quand elles ont refait massivement surface au printemps dernier, certains ont crié à l’effet de mode éphémère. Il faut croire que c’était une erreur de jugement: on vous lance le défi de passer une journée sans croiser de multiples pulls Champion et autres baskets FILA au détour d’une rue! Leur vision du sportswear semble indémodable. Et quand on voit les dernières collections, on ne peut que souhaiter longue vie aux nineties!

01

FILA

En 1911, en Italie, les frères Fila créent… FILA. C’est le célèbre tennisman Björn Borg qui donne, dans les années 70, une visibilité non négligeable à la marque lorsqu’il est choisi comme égérie. Si bien que progressivement, jusqu’à son apogée dans les années 90, FILA devint LA marque incontournable de la street et pop culture. Le pari réussi? La réconciliation du sportif et du sportswear. Associée à un look chic pour casser le côté trop « coincé » ou sur un court, la basket blanche FILA fait encore et toujours fureur. Mais si l’ensemble des produits de la marque se maintient sur le devant de la scène, c’est grâce à une stratégie bien rôdée: se renouveler régulièrement tout en surfant sur une image vintage.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by FILA Europe (@filaeurope) on

02

Champion

Ce sont aussi des frères, les frères Feinbloom, qui sont à l’origine de ce label. En 1919, ils imaginent des vêtements au design original et authentique. L’Académie militaire des USA adopte Champion pour les entraînements dans les années 30. 20 ans plus tard, le fameux logo « C » fait son apparition sur la manche gauche des sweatshirts. Dans les années 90, âge d’or de la NBA, Champion devient leur fournisseur officiel. C’est l’apogée de leur succès. La marque tombe peu à peu dans l’oubli jusqu’en 2015, lorsqu’ils décident de relancer Champion en puissance, en restant toujours fidèles aux designs qui ont fait leur réussite.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Champion Europe (@championeurope) on

03

Ellesse

Ellesse, c’est pour les initiales de son créateur, Leonardo Servadio, en 1959. Vue sur de grandes joueuses de tennis, la marque rencontre rapidement le succès: son logo, une balle de tennis coupée en deux, est reconnaissable entre tous. Comme FILA et Champion, elle passe difficilement le cap des années 2000. Mais c’était sans compter sur les hipsters, qui rendent une nouvelle jeunesse au label… C’est ainsi qu’Ellesse est à nouveau, comme ses deux concurrents, sur le devant de la scène.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ellesse (@ellesse) on

Côté mode: